Samurai: Histoire, Esthétique et style de vie

Mot samouraï (侍, a également utilisé le mot "perles" (武士)) est originaire de la période dhachienne. Il est formé à partir du verbe classique japonais Saburau. Sens servir ou alors accompagner . Au début de la période moderne, à savoir, lors de l'Azuchi-Momoyama et au début de la période Edom des 16ème et du début du XVIIe siècle, le mot Saburai étaient Remplacé par le mot samouraï Cependant, à ce moment-là, sa signification a changé il y a longtemps.

Mot samouraï

À l'ère du conseil d'administration de Samurai, même lorsque la propriété de l'épée est devenue une compétence plus importante que la possession d'une lance et des oignons, une durée antérieure  Yumtori. (Archer) a continué d'être utilisé comme titre honorifique d'un guerrier expérimenté. Tir à l'arc japonais ( Kyudzutsu ) Il est encore fermement associé à Dieu Hatiman.

Les termes suivants appartiennent aux traditions Samouraï ou Samouraï:

  • Buke. (武家) - maison de guerre ou membre d'une telle maison
  • Mononofu (ものの) - terme antique, ce qui signifie un guerrier.
  • Musha. (武者) - forme abrégée Bugeisha. (武 芸), lettres. "Homme d'arts martiaux".
  • Shi (士) - un mot approximativement significatif "gentleman", parfois il est utilisé pour désigner Samouraï, en particulier, dans de tels mots que 武士 ( Perles Quel moyen de guerrier ou de samouraï).
  • Tsuwamono. (兵) - Terme à l'ancienne pour un soldat, popularisé par Matsuo Basho dans sa célèbre haïku . Signifie "homme fort".

Ce n'est que dans la période d'EDO (1603-1868 AD) pour Samouraï, un système de statut et de rang entièrement normalisé a été développé. Il y avait trois titres principaux:

  • Gokenin. (domestiques), Samouraï moyen , les vassaux les plus basses féodales responsables de la protection de l'ordre dans la ville et de transporter le devoir sur l'accompagnement du plongeur dans ses mouvements habituels. Parmi les droits - utilisez un parapluie en cas de pluie.
  • Goshi. (Guerrier rustique), milice. Ils pourraient vivre à côté du château, gérer leur terre, mais ne pouvaient pas avoir Deux épée Rang complet Samurai. P.s. Au fait, le droit de porter deux épées et le titre de guerrier pouvait juste acheter, mais noble seulement pour être né ou devenir adopté.
  • Hatamoto. (bannamers), Samurai senior , Menton plus élevé. On s'attendait à ce que seuls ces guerriers mourraient pour protéger les intérêts de leur M. Le bord de la crête de clan, occupé presque toutes les positions importantes, préconisé les messagers et les représentants du clan, étaient la sécurité cérémonielle du plongeur.

夏草 や 兵ども が 夢 の の

Natsugusa ya. Tsuwamono-Domo GA Yume pas d'ato.

Herbes d'été, Tout ce qui reste Du rêve des soldats mais.

Samurai avec circonscription et Vakidzasi.
Disyno (Yap. 大小 DISSYO: , des lettres. "Gros petit") - quelques épées de samouraï composées de Dito (longue épée) et Syeuto (épée courte).

Ce que le samouraï médiéval avait l'air, est connu de nombreuses sources. Pendant de nombreux siècles, leur apparence a presque changé. Le plus souvent, Samouraï est allé dans de vastes hanches ressemblant à une jupe en ébullition, avec un bouquet de cheveux sur la tête, appelé Motodori. Pour cette coiffure, le front était rasé nu et les cheveux restants ont été bloqués dans le nœud et attachés sur le dessus.

Samurai est peut-être devenu trop romancé à partir de l'annonce du XVIIIe siècle. Comme l'incarnation de la chevalerie et de l'honneur, mais il existe de nombreux exemples de la manière dont ils ont montré un grand courage et une dévotion à leurs maîtres, en particulier, même commis un suicide rituel en cas de défaite ou de mort de leur M. Cependant, la guerre au Japon médiéval était la même sanglante et sans compromis, comme dans toute autre région, et l'argent était souvent l'incitation principale de la vie de nombreux samouraïs.

Armes

Samurai a utilisé diverses armes. Busido enseigne que l'âme Samouraï Situé dans une épée Katana ,qu'ils ont toujours porté avec eux. parfois samouraï représenté complètement dépendant de Katana Dans la bataille. En atteignant le treize ans à la cérémonie appelée Genpecu (元), Garçon Dassifié Vakidzasi. (脇) et nom adulte, et il est devenu Samrame . Il lui a également donné le droit de porter Kanana Bien qu'il soit habituellement scellé avec un cordon pour empêcher le tirage accidentel Katana . Possession des deux épées ( Katana  и Vakidzasi. ) Ensemble est appelé Daisho. (大小, éclairé "grand et petit").

Vaku. (Yap. 和, "arc japonais"), Digue (Yap. 大 弓, "gros oignons"), ou généralement juste Yumi. (Yap. 弓, "oignons") est un arc de plus de deux mètres de long, mais contrairement aux autres arcs, il divise les oignons non en deux, mais dans la proportion une (en bas) à deux (en haut). Il est resté inchangé pendant des siècles avant l'apparition de poudre et d'armes à feu au 16ème siècle. L'oignon composite de style japonais était une arme puissante. Sa taille a permis de tirer divers coquilles, telles que des flèches ardentes et des booms de signal, à une distance de 100 mètres avec une grande précision et plus de 200 mètres, lorsque la précision n'était pas un problème. Habituellement, il a été utilisé à pied, caché pour Taderde (手), un grand bouclier en bois, mais il pourrait être utilisé même d'équitation. La pratique de tirer d'un cheval à l'avenir est devenue une cérémonie shinto Yabsame (流 鏑).

Dans les batailles avec des envahisseurs mongoles, ces arbores composites étaient des armes décisives, supérieures aux petits arcs composés et aux arbalètes, qui préféraient les Chinois et les Mongols, Où étaient les tatars à cette époque, il est inconnu. Mongolocinois Manque de chevaux Ils ont utilisé tellement dévastionnement contre les Russes et ils devaient se battre à pied, ce qui a réduit leur efficacité de tir et de châssis.

Photo, histoire, arme, samouraï
Samurai Rokurodzaemon Hut avec Naginata. Xylographie utagawa kuniyusi (XIXe siècle)

Au 15ème siècle, il est devenu une lance populaire Yari (槍). Il a déplacé le champ de bataille Naginatu Étant donné que la bravoure personnelle est devenue un facteur moins important et que les batailles sont devenues plus organisées. L'attaque dans les rangs, équestres ou pressée, lors de l'utilisation d'une lance, était plus efficace et donnait un avantage sur les guerriers dispersés. Par exemple, dans la bataille de Sizgatak, où Sibata, Katsoye a été vaincu par Toytomi Hideyashi, puis connue sous le nom de Hideyashi Khashaba, les sept meilleurs Speckres de Sizzugatak (賤 岳 七 本) ont joué un rôle décisif dans la victoire.

L'un des plus gros conflits autour des armes samouraï est-ce attaqué Si elles roulaient jamais. Les chevaux de cette époque étaient moins, et il était douteux à quel point ils ont enfreint une longue bataille avec Sedoks B. Lourd armure

Les chevaux qui sont passés à Samouraï étaient surtout forts Kisumum , Les chevaux locaux qui ressemblent plus à des poneys funéraires que sur des chevaux de race de race modernes. C'étaient des créatures autonomes autonous, aux cheveux longs, aux jambes courtes, à la hauteur de la hauteur de la garniture de 120 à 140 cm de hauteur.

Traditionnellement, on croyait que Samouraï se battait principalement, agissant comme une cavalerie difficile et a attaqué des soldats malheureux. Actuellement, il est établi qu'ils sont principalement Combattu à pied Et utilisé des chevaux pour le mouvement et ne sont parfois attaqués que des ennemis confus et rechaurés. La bataille de Nagasino était l'une des rares batailles dans lesquelles samouraï  Probablement attaqué de circonscription.

Selon les archives laissées par le missionnaire portugais Luis FRA, "nous, Européens, combattre la circonscription, les Japonais vont aux chevaux dans la bataille, descendent et se battent à pied".

Après que la mèche, Arkebuse ait été amenée d'Europe, samouraï Nous avons commencé à pratiquer cette arme. Il est devenu une arme préférée pour le tir du tireur d'élite, car samouraï Récompensé pour chaque ennemi qu'il a tué personnellement. Bien que le commandement soit un aspect important de l'intitulé Samurai, travail à temps partiel sur le champ de bataille a été considéré comme une occupation digne. Les guerriers jeunes et inexpérimentés ont également utilisé les fusils de mèche, mais ont plutôt abattu une volée dans la foule de l'ennemi pour réduire la probabilité de misses.

À la fin de la période féodale, certains Soguna Organisé à partir d'unités de dragon Samouraï armées d'armes à feu et d'armes froides, capables de se battre aux chevaux et à la promenade.

Certains nobles samouraï n'a utilisé aucune autre arme sur les champs de bataille, sauf Katana . Takeda Sinen était l'un de ces samouraï . Cela ne signifie pas qu'ils ont personnellement combattu avec Katana. Au lieu de cela, ils étaient engagés dans le leadership et étaient convaincus qu'ils pouvaient faire confiance à leurs troupes. Dans l'une des batailles de Kavanakadzim, Singen est presque morte. Le plan d'attaque a échoué et les troupes de Weshi Kenshin ont attaqué son poste de commandement. Singen a dû défendre sa vie avec un bâton en bois, qu'il utilisait contre les épées de l'ennemi. Le faisceau est arrivé à temps pour sauver le malheureux Singen et les vestiges de son armée de la destruction complète.

Autres armes utilisées samouraï ont été Jō. (杖) et Bō. (棒), un long personnel d'un arbre ou d'un bambou, parfois d'un métal ou d'un gainé de métal, des guerriers plus avancés ont appris à utiliser des grenades, des catapultes et des armes à feu. Dans les batailles pour la restauration de Maidzi, des armes plus modernes ont été utilisées, telles que la multiplication de fusils chargés et des guillemets gatling.

Armure

Tosei Gusoku fait référence à l'armure qui portait Samurai qui a commencé à comparaître au milieu de la période de Muromati (1337-1573) avec l'avènement des armes à feu.
 Tosei Gusoku, c'est l'armure qui portait Samurai. Ils ont commencé à apparaître au milieu de la période de Muromati (1337-1573) avec l'avènement des armes à feu.

L'ensemble complet des samouraïs de Tosei Gusoku, pesait environ 30 kilogrammes, dont l'arme - à la fin, il y a une quantité importante de plaques de fer et de laçage!

Le samouraï de la classe la plus basse, tels que des fantassins (Asigar), portant des pièces d'épicerie, de linge de lit et d'autres équipements, leur armure était un peu plus facile et, en règle générale, moins décorée.

Sasimono.

Samurai: Histoire, Esthétique et style de vie

Sashimono est une bannières de combat qui portait généralement ASIGAR (soldats simples) et Samouraï. Le guerrier Samouraï attache son sashimono à l'arrière, en utilisant Gattari et Machi-Uka (support) et un canard-No-Cato (Bamboo SIS). Les bannières militaires ont fait dans une grande variété de formes et de tailles d'ASA (canon de chanvre). En règle générale, le petit drapeau portait Asigar ou Samurai à l'intérieur du détachement. Les drapeaux de taille moyenne étaient Samouraï Gashira (commandant de la division) ou Samurai, qui devraient être clairement identifiés (officiers supérieurs, commandants, etc.). De grands drapeaux de clan étaient généralement portés ou fixés sur la Hatada (support pour les bannières) pour marquer des troupes ou du camp.

La bannière militaire a généralement décrit le MON (symbole) du jour ou du clan Samouraï, et parfois les caractéristiques de combat de l'équipe Samouraï. Traditionnellement, le micro a été peint d'une part, montrant seulement la silhouette du Lun à l'arrière de la bannière. Parfois, l'élite samouraï, suffisamment connue ou respectée, pourrait avoir leur propre conception personnelle ou son nom sur leur bannière militaire personnelle. Sasimono a permis d'identifier des guerriers par des associations de clan pendant une marche ou sur le champ de bataille. Les drapeaux de combat sont devenus populaires à la fin de la période de Sengokok (période des États en guerre) du 15 au début du XVIIe siècle.

Cependant, très bientôt porté des drapeaux ordinaires est devenu "en quelque sorte inintéressant". Samurai devait être alloué à tout prix, y compris l'apparence. Par conséquent, leur Sashimono a acquis un look complètement extravagant. Tout d'abord, ils deviennent en vrac. Mais comme un tel drapeau ne pouvait être déterminé, ils ont commencé à les faire du papier, des plumes et de la fourrure. Il pourrait s'agir de deux ou trois boules de fourrure sur une tige de bambou de couleurs différentes, chatte avec les plaques de prière de l'Emma ou de la figure ... Ours, Caravel. Sasseashono est connu sous la forme "Pestika de riz", "ancres", "lampes", "parapluie", "véter", "crâne". C'est-à-dire que la fantaisie de leurs créateurs était vraiment illimitée. De plus, très souvent, le samouraï mont était un, et Sasimono était exactement différent.

Origine de Samurai

Avant la période de Heyan, l'armée au Japon était modélisée selon l'échantillon de l'armée chinoise et était sous la commande directe de l'empereur. Au début de la période de Hayean, la population du Japon était de 5,5 à 6 millions de personnes. À l'exception des esclaves, des hommes capables devaient être enregistrés dans l'armée. Ces hommes ont dû se fournir. Beaucoup de gens abandonnèrent ou ont refusé de retourner dans leurs lieux indigènes et se sont installés sur le chemin du retour. Le service a été considéré comme faisant partie de la taxation, mais elle pourrait être remplacée par d'autres formes d'impôt, telles que le tissu ou la céramique. Ces hommes ont été appelés Sakykory. (人), lettres. "Défenseurs", mais ils n'avaient aucune relation avec samouraï . Les dirigeants d'entre eux ont été réalisés par la tête Sakimori (Yap. 防 防 Sakimori-no-tsukas ), qui était subordonné au gouvernement régional de l'Ouest du Japon - Dadzaif.

Au début de Heian, à la fin des 8ème et début du 9e siècle, l'empereur Kamma cherchait à renforcer et à étendre son conseil d'administration dans le nord de Honshu. Armées qu'il a envoyées à vaincre rebellier EMSI. ,Il n'y avait pas assez de motivation et de disciplines, et ils ne pouvaient pas vaincre la "barbaire" avec les occupants. Puis il a introduit le titre Sayayysogun (征 大 将軍) ou Sogun. Et a commencé à compter sur des clans régionaux puissants pour détruire Emisi et saisir leurs terres. Ces soldats de clan sont devenus un outil d'empereur préféré pour supprimer la résistance.

EMSI. Ebisu. ou alors Edzo (Yap. 蝦夷 EMSI, EBISU, EDZO des lettres "Barbailla des crevettes" est également enregistré 人, des lettres "People hairy") est un groupe ethnique socioculturel qui vivait dans le nord-est du Japon - des régions de Kanto et de Tohoku - au cours des siècles IV-XII. Ses représentants sont considérés comme des auteurs de l'archipel japonais et des descendants de la culture de Zemon. L'historiographie traditionnelle envisage d'Emisi en tant que communauté de proto-anine. Au cours du VII-9ème siècles, les Japonais ont capturé toute la zone de résidence d'Emisi, à l'exception de Hokkaido. Ceux de nobles Emisi qui se sont rendus au tribunal de Yamatoskom et ont reconnu le pouvoir de l'empereur sur leurs terres, ont reçu le surnom «capturé» ( Fusu ) JE. L'assimilation a subi . La conquise à plusieurs reprises a soulevé des soulèvements gravement supprimés.

Samurai, histoire.

Au cours de la période de Hayan, l'armée de l'empereur a été dissoute et le pouvoir de l'empereur a progressivement diminué. Bien que l'empereur était le dirigeant, les clans puissants autour des postes de ministres occupés par Kyoto et leurs proches ont acheté des lieux de collectivités fiscales de magistrats. Pour payer des dettes et accumuler de la richesse, ils ont souvent introduit des taxes élevées et de nombreux agriculteurs ont été forcés de quitter leurs terres.

Les clans locaux étaient à l'origine des landeshers qui ont été forcés de recourir aux armes pour se protéger des empires nommés envoyés pour gérer leurs terres et leur collecte de taxes. Ces clans ont formé des syndicats pour se protéger des clans aristocratiques. Au milieu de Heian, ils ont repris l'armure et les armes du style japonais et ont jeté la fondation bushido Son célèbre code éthique.

Il y avait du temps. Moins de clans régionaux moins notables Je suis devenu puissant, offrant des impôts plus bas, ainsi que la liberté de l'appel. Ces clans sont armés pour traiter d'autres clans pour les postes de magistrats «au chocolat». Au fil du temps, ils se sont unis dans des détachements armés et de l'acier samouraï .

Samurai a eu lieu des gardes du palais impérial, des gardes privés embauchés par des clans et de la police de Kyoto et de ses environs. De nombreux futurs Samouraï sont venus de la plaine de Kanto et ont acquis une expérience précieuse dans les randonnées contre les tribus d'EMSI (Ainov) dans le nord. Dans ces batailles, les guerriers ont commencé à développer un code, ce qui leur a donné la possibilité de gagner une réputation et d'accroître leur statut entre leurs camarades et leurs hôtes. Naturellement, le courage sur le champ de bataille était avant tout et une tradition a été développée lorsque Samouraï se battait dans la bataille, criant leur origine et leurs actes passés et faisant battre n'importe quel ennemi. Plus tard, ces déclarations vocales seront remplacées par des drapeaux.

Celles-ci Forerunities Ce que nous savons maintenant, car Samurai a des armes payées par l'employeur et auraient dû prendre constamment une formation en arts martiaux. Pour cette raison, Samouraï vivait dans des casernes, des châteaux ou de leurs propres maisons privées sur les terres de leurs propriétaires.

Ils étaient considérés comme des sabres, des serviteurs, mais sont devenus plus évidents leur avantage comme la seule force prête au combat dans le pays. Protection prometteuse et acquis une influence politique acquise par les mariages politiques, ils ont accumulé le pouvoir, ont finalement dépassé le pouvoir des aristocrates dirigeants, uniquement nominalement compatibles avec l'empereur.

Sögunat Kamakura et montée de Samouraï

Initialement, ces guerriers n'étaient que des mercenaires au service de l'empereur et des clans nobles ( Kuge. ). Mais peu à peu, ils ont gagné suffisamment de pouvoir pour usurper le pouvoir et établir le premier gouvernement de la domination samouraï .

Comme les clans locaux collectaient des forces et des ressources et ont conclu une alliance entre elles, elles ont formé une hiérarchie, concentrée autour de Tōryō. (棟梁, "patron"). Ce chef était généralement un parent lointain de l'empereur et du membre plus jeune de l'une des trois familles nobles (Fujiwear, Minamoto ou Tyra). Bien qu'ils soient initialement envoyés aux zones provinciales comme un magistrat pour un mandat fixe de quatre ans, Toryu a refusé de retourner à la capitale, lorsque leurs délais. Leurs fils ont hérité de leurs nœuds Et a continué à diriger les clans.

Origine de Samurai

Grâce au pouvoir militaire et économique croissant, les clans provinciaux deviennent finalement une nouvelle force dans la politique de la cour. Leur participation au soulèvement de Hogen n'a forgé que leur pouvoir. Pendant les ennuis, HOGEN a été résolu par la question de la préparation au Japon, ainsi que sur le contrôle des empereurs.

Sortez le gagnant, Tyra-mais Kiyaori est devenu conseiller impérial, le premier guerrier qui a atteint ce niveau. Premier sogun Dominé au gouvernement et réduit le pouvoir de l'empereur au nominal. Le clan Taira a été monopolisé par les principaux postes d'État, qui a rétabli l'aristocratie de la Cour contre eux. En 1180, Taira Cyeryori est devenu en fait le Seigneur du Japon et l'empereur de gauche-Siracewa était complètement dépendant de lui.

Tyra et Minamoto se sont à nouveau collisés en 1180, lorsque la guerre de Gampei a commencé, qui s'est terminée en 1185. Victorious Minamoto-mais EITOMO Supériorité établie samouraï Au-dessus des aristocrates. En 1190, il s'est rendu à Kyoto et en 1192 il est devenu devenu Sayia Taisoigun , fondateur Sögunat Kamakura. Au lieu d'établir votre conseil dans la capitale (Kyoto), il a fondé Sögunat dans le village de Kamakur, non loin de sa base principale.

Dans le Japon antique, l'un des postes militaires temporaires du commandant en chef (Taisogun) de l'armée d'État a été appelé. Sayia Taisoigun Certains coloders ont été nommés, réalisés par l'empereur de combat avec des "barbares" (Emishi) - les tribus de l'actuel Ainov, à l'époque du nord-est du pays. Depuis quelque temps, ce titre a été oublié et n'a pas été utilisé, mais après un moment Il est apparu à nouveau, acquérant une signification complètement différente. Désormais Sayia Taisoigun (ou simplement Sogun. ) De l'armée temporaire, il s'est transformé en permanent et en outre, le titre du souverain militaire a hérité du titre.

Au fil du temps, les principaux clans de Samouraï se sont transformés en guerriers - nobles (hêtre), qui obéissent uniquement à l'aristocratie de la Cour. Lorsque Samurai a commencé à adopter les coutumes aristocratiques, telles que la calligraphie, la poésie et la musique, certains aristocrates de la Cour ont également commencé à adopter les compétences de la lutte contre Samouraï. Malgré diverses fraudes et courtes périodes du conseil d'administration de divers empereurs, le pouvoir réel était entre les mains de Sögun et de Samouraï.

Sogunat Asicag et la période féodale

Photo de Samurai Epoch Maidzi
Photo de Samurai Epoch Maidzi

Zen-bouddhisme se répandre entre samouraï Au 13ème siècle et a contribué à former leurs normes de comportement, en particulier, surmonter la peur de la mort et du meurtre. Les racines du bouddhisme japonais vont au XIIe siècle. C'est la façon dont on pense que le moine bouddhiste Eisai, revenant de la Chine, apporte cet enseignement au Japon (il a également apporté du thé vert au Japon). L'adoption de valeurs zen des guerriers était naturelle. Avant la formation du système Sögunate, les guerriers ont pratiqué le culte du dominant dans la "terre sacrée" (Dzode) - Paradis bouddhiste - Bouddha AMIDA (Amitabha). L'une des principales raisons d'attirer Samouraï aux enseignements de Zen était sa simplicité. Selon les doctrines de Dzensu, "Truth Bouddha" N'aboutiable pas de transmission par écrit ou sous forme orale. La réalisation de la contribution souhaitée Seule intuition qui est à travers la contemplation et peut conduire à la compréhension du "vrai coeur du Bouddha". Ainsi, un simple samouraï n'étant absolument pas tenu de charger son esprit avec l'étude de la littérature religieuse.

ВYuan du XIIIe siècle, l'état chinois de l'empire mongol, Deux fois invité au Japon. Samura Et pas habitué aux actions militaires du groupe a à peine survécu à la première bataille courte. Cependant, ils étaient prêts pour la deuxième invasion et des dizaines de milliers de milliers de guerriers mongols mal organisés, consistant en chinois, coréens, musulmans - iraniens et arabes et plusieurs centaines de Mongols . Les scientifiques japonais modernes croient que les troupes de samouraï seraient capables de jeter "Chinemgolsky HIHO "Et sans ouragans" kamikaze "Des navires bleus avec des troupes, avec des armes à feu" musulmanes et chinoises ", des innovations de l'équipement militaire le plus avancé de cette époque (absente des Japonais) et Sherry Mongolien Commandant chinois en chef .

Au XIVe siècle, l'un des Kuznetsov les plus célèbres et reconnus au Japon, qui est devenu pratiquement légende, est devenu le maître Masamune. (正宗), également appelé gorō nyūdō Masamune. (五郎 入道). Il a développé une structure à deux couches de l'épée samouraï du fer doux et solide. Ses idées se répandent rapidement dans tout le pays, grâce à la fantastique capacité de coupe et de durabilité des produits. Depuis lors, les épées japonaises ont été reconnues comme l'un des types d'armes invincibles à l'ère préindustrielle de l'Asie de l'Est. C'était l'un des articles d'exportation les plus populaires, et seuls quelques-uns d'entre eux ont atteint l'Inde.

Les questions d'héritage à la première place ont provoqué une distribution familiale dans la succession Samurai, car le principe de droit de naissance est devenu une pratique courante.

Singulatitude, ou Original - principe Héritage Propriété et titres du père au fils aîné né dans le mariage légitime, à l'exclusion des plus jeunes fils, des filles et d'autres parents (sous une seule condition, avec la mort de l'aîné dans le semeur, le pouvoir passa au fils le plus jeune)

Pour éviter les ingénieurs civils, l'invasion constante a été encouragée sur le territoire des voisins voisins. samouraï , vol qualifié et attraper des terres. Querelles entre samouraï Il y avait un problème constant pour la période du Kamakura (1185 - 1333) et Sögunat Asikag.

Sengoku Dziday ("La période des alurrentés") a été marquée dans un sens de l'affaiblissement samouraï Culture. Assez chanceux et des personnes audacieuses nées dans d'autres couches sociales pourraient parfois devenir de facto samouraï . Dans cette période troublée, éthique bushido Je suis devenu un facteur important dans la surveillance et la maintenance de l'ordre public.

Au XVe et XVIe siècles, les tactiques miliaires japonaises et les armes ont été rapidement améliorées. Il a été introduit sur l'utilisation d'une grande escouade d'infanterie appelée Asigar (足, infantrymen), qui a été formé de guerriers ordinaires ou de milices, avec Nagayari (長槍) ou longue lance et en combinaison avec la cavalerie. Le nombre de personnes mobilisées à la guerre était généralement calculée par des milliers et même des centaines de milliers.

Les arkeebus ou les carabines méchants ont été livrés par le portugais en 1543. Pendant dix ans, les Japonais ont réussi à apprendre à produire cette arme. Un groupe de mercenaires avec des arkeebus et des fusils en série a commencé à jouer sur les champs de bataille. À la fin des périodes féodales, il y avait plusieurs centaines de milliers de fusils au Japon et l'énorme armée de plus de 100 000 personnes se sont battues dans des batailles sanglantes. L'armée la plus massive et la plus puissante d'Europe, les armées espagnoles n'avaient que quelques milliers de fusils et ne pouvaient collecter que l'armée de 30 000 personnes. Pendant cette période, la scène historique est sortie Clans Ninja jouer un rôle important dans l'intelligence militaire et les sviverités.

Ninja (忍者) ou Shinobi. (忍) Les personnes du Japon féodal sont-elles formées pour des meurtres ou des opérations secrètes. Selon la légende, ces mercenaires sont devenus actifs à la fin de la période heian dans les montagnes autour de Kyoto, où ninja Parfois confus S. Yamabushi (山, ascétique bouddhiste, principalement de la secte de Tandai-SH, vivant avec Hermites).

La mobilité sociale des ressources humaines était flexible, puisque l'ancien régime s'est effondré et que la nommée Samurai était tenue de soutenir les principales organisations militaires et administratives de leur zone d'influence. Les plus samouraï Les familles qui vivaient jusqu'au XIXe siècle se sont présentées à cette époque. Ils se sont déclarés liés par le sang avec l'un des quatre anciens clans nobles: Minamoto, Taira, Fujiwara et Tatiban. Cependant, dans la plupart des cas, il est difficile de prouver qui étaient leurs ancêtres.

ODA, Toyatoma et Tokugawa

Oda Nobunaga était un dirigeant célèbre de la région de Nagoya (appelé Owar) et un exemple exceptionnel samouraï Période de Sengoku. Depuis l'enfance, Nobunaga aimait des choses merveilleuses et se conduisit très étrange et excentrique, pour lequel il a reçu le surnom "grand imbécile d'Owar". Nobunaga était la tête du puissant clan Oda et a commencé la guerre contre d'autres. Dimyo à unir le Japon dans les années 1560. Nobunaga est devenu le plus puissant Daimoy Au Japon, renverser un nomination Soguna Asicaga Yoshiaki et dissolvant Sögunat Asikag en 1573.

Il a introduit des innovations dans l'organisation et la tactique de la guerre, a activement utilisé Arkebus, développé le commerce et l'industrie et les innovations appréciées

Il a gagné la plupart des Honsu et a vaincu les rebelles Ikko-ikki Par les années 1580. Conseil nobunagi Il a été noté par des tactiques militaires novatrices, promouvant le libre-échange et la réforme du gouvernement civil du Japon.

Poursuivre la concentration de pouvoir, il s'est engagé dans la gracieuse des moines bouddhistes, qui, dans des siècles, a fixé la lutte infructueuse parmi la population. Attaquez le "sanctuaire" des temples bouddhistes, ils étaient un mal de tête constant pour tout commandant et même l'empereur qui a essayé de contrôler leurs actions. Il a commis Sépuk En 1582 après la trahison d'un De ses adeptes Aketi Mitsuhide.  

Il est important de noter que Totomy Hideyashi (voir ci-dessous) et Tokugawa Ieasu, qui a créé Tokugawa Sigunat, étaient des suiveurs fidèles de Nobunagi. Hideyashi a grandi d'un paysan sans nom à l'un des plus hauts généraux Avec Nobunage, et Ieyasu était un ami de Nobunagi d'enfance. Hideyashi a vaincu mitchhide Pendant un mois et aventuer une trahison et a été reconnu par le successeur juridique de Nobunagi

Ces deux ont été douées par des réalisations antérieures de Nobunagi pour construire un seul Japon. Donc, le dicton est apparu:

"Réunion - Gâteau de riz; Il a préparé l'échantillon. Hashiba lui a donné une forme. Enfin, seul Ieaisa l'a essayé. " Hashiba est un nom de famille que Totomy Hideyashi a utilisé lorsqu'il y avait un suiveur de Nobunagi. Les Japonais considèrent le deuxième "grand uniforme" du pays.

Il est important de noter que la différence entre samouraï et ne. samouraï C'était si pas clair que pendant le XVIe siècle, la plupart des hommes adultes de toute classe sociale (même des petits agriculteurs) appartenaient au moins une de leurs propres organisation militaire et a participé à des guerres. On peut dire que la situation "tout contre tous" a duré des siècles.

Toyotomi Hideyoshi, qui est devenu un excellent ministre en 1586. Il a introduit de telles mesures comme Katana Kari ("Chasse aux épées") pour s'assurer que l'interdiction de l'utilisation des armes par les agriculteurs, les marchands et les moines, et Siro var. (Destruction des verrous ou réduisant le nombre de serrures) pour détruire des forteresses inutiles au Japon.

Il a également passé Shi-ko-sh Différences de classe de congélation À peine diviser les guerriers, les agriculteurs, les artisans et les marchands et permettant à chaque classe de vivre dans différentes parties de la ville ou du village Faciliter l'établissement ordonné d'une société féodale. En outre, afin de développer les transports et le commerce, il a passé Contumer et (recherche terrestre) et l'abolition des points de contrôle routier. Encouragé le développement de minéraux.

Plénipotentia samouraï Famille Après le 17ème siècle, les gagnants ont choisi de suivre Nobunaga, Hideyashi et Iehasu. Pendant le changement de régimes, de grandes batailles ont eu lieu et certains ont vaincu samouraï ont été détruits ou absorbés par la population.

Sögunat Tokugava

À l'ère de Tokugava samouraï De plus en plus de guerriers, mais de courtoisie, de bureaucrates et d'administrateurs. Daisho. , jumelé des épées longues et courtes samouraï L'emblème du pouvoir symbolique est plutôt plutôt, et pas les armes nécessaires dans la vie quotidienne. Ils avaient toujours le droit légal de tuer un plus courant qui n'a pas montré de respect adéquat, mais dans quelle mesure gjkmpjdfkbcm ce droit est inconnu. Quand le gouvernement central a forcé Daimoy Réduit le nombre de leurs armées, les chômeurs Ronins sont devenus un problème social.

Après Tokugava Iseasu United Japan, les services militaires de Samouraï n'étaient pas nécessaires. Bien qu'ils continuaient à s'entraîner quotidiennement, Samouraï se déplaça progressivement des guerriers dans des bureaucrates. Alors que les citadins sont enrichis, Samouraï, interdit de s'engager dans le commerce, était dans une position terrible. Pour de nombreux samouraïs, le monde voulait dire la pauvreté.

DÉCLINE SUMURAI PENDANT LA RESTAURATION DE MAYIJI

Restauration de Maidzi. C'est la révolution politique de 1868, qui a conduit au déclin final de Sögunat Tokugawa (gouvernement militaire) - mettant ainsi la fin de la période EDO (Tokugawa) (1603-1867) - et au moins nominalement, le retour du contrôle sur le pays sous la règle impériale de Mutsuchito (empereur Meiji). Cependant, dans un contexte plus large de la restauration de Mayji, 1868 ont commencé à être associés à l'ère ultérieure d'un grand changement politique, économique et social - la période de Maidzi (1868-1912), qui a conduit à la modernisation et à l'occidentalisation du pays .

L'occidentalisation massive était quelque peu arrêtée dans les années 1880, quand un nouveau est apparu Comprendre les valeurs japonaises traditionnelles. Donc, la situation avec le développement d'un système éducatif moderne, qui, bien qu'il ait été influencé par la théorie et la pratique occidentale, a souligné les valeurs traditionnelles de la loyauté de Samouraï et de l'harmonie sociale. Ces idées ont été modifiées en 1890 avec l'adoption d'un rescript impérial sur l'éducation (Kyoiku Chokugo). La même tendance prévalait dans l'art et la littérature, où les styles occidentaux ont été simulés pour la première fois, puis un mélange plus sélectif des goûts occidentaux et japonais a été atteint.

L'événement de restauration elle-même consistait De l'état d'Etat Dans l'ancienne capitale impériale de Kyoto le 3 janvier 1868. Le dernier samourai a déclaré plus Tokugawa Yusynobu (dernier Songun) , À la fin de 1867, il n'était plus au pouvoir, proclamé le jeune empereur par le dirigeant du Japon. Yoshinoba infligée une courte guerre civile, qui s'est terminée par sa reddition aux troupes impériales en juin 1869.

Les gestionnaires de restauration étaient principalement jeunes Samurai de possessions féodales ( Khanov ), les autorités hostiles historiquement hostiles de Tokugava, en particulier, à l'ouest de Honshu et à Satsuma distants du sud de Kyushu. Ces personnes ont été motivées par des problèmes internes croissants et la menace d'une invasion étrangère.

La dernière préoccupation découle des tentatives des puissances occidentales à "ouvrir" le Japon, à partir des années 1850, après plus de deux ans, presque isolant, ainsi que des préoccupations que le Japon peut être exposé au même pillage impérialiste et à la même destruction, qu'ils ont observés dans les pays voisins.

Mais d'abord collinés deux Daimo Et ces échafaudages sanglants ont duré des années. En fin de compte, ils ont compris qu'il était nécessaire d'éviter une longue guerre civile, car c'était précisément ceux qui attendaient des pays de Shakaly étrangers.

Ainsi, afin d'éviter plus d'effusion de sang, la dernière chanson Tokugawa Yoshinob a démissionné, rétablissant ainsi la règle impériale. Certains samouraïs ont résisté et sain croyant que c'était un coup d'État Daimo Tizu et Satsumum qui a capturé le vrai pouvoir. Les modifications révolutionnaires réalisées par les dirigeants de la restauration agissent pour le compte de l'empereur, au milieu des années 1870, entraient en collision avec la résistance croissante qui a eu lieu dans les prochaines émeutes. Les paysans, incrédule au nouveau régime et insatisfait de sa politique agraire, ont également participé aux rébellions du pic dans les années 1880.

Restauration de Maidzi.
Empereur maidza

Après la fin des hostilités, le démantèlement du vieux régime féodal. La réorganisation administrative a été largement achevée en 1871, lorsque les biens ont été officiellement abolisés et remplacés par le système de préfecture, qui reste en vigueur à ce jour. Empereur Maidzi aboli à droite samouraï Être la seule force armée du pays. Dans le même 1871, l'armée nationale a été formée, ce qui a été renforcé par la loi universelle sur la déficience militaire. En outre, le nouveau gouvernement a poursuivi une politique d'unification de la politique monétaire et du système fiscal, tandis que la réforme de la taxation agricole de 1873 est devenue la principale source de revenus. Une autre réforme était l'introduction de l'éducation universelle dans le pays en 1872.

 Après le retour de la terre et de la population, l'empereur en juillet 1869, le gouvernement impérial du Japon a atteint l'élimination de la relation entre «M. Servant» entre dirigeants régionaux Daimoy et samouraï dépendant. Le gouvernement s'est formé à partir du dernier nouveau domaine Szzoku (1869-1947 ).

Pour les revenus, une partie des aristocrates est devenue des scientifiques, des enseignants, des politiciens, des administrateurs, des militaires ou de la police. Certains d'entre eux sont devenus des leaders dans leurs propres cours. Cependant, la majorité a fait le commerce et a rapidement fait faillite. Il y avait même une expression pour "échanger comme un aristocrate" (yap. 士族 商法). En raison de la pauvreté, de nombreux aristocrates mendient ou traités sur les routes. Partie Szzoku élevé les soulèvements, les plus puissants dont Il y avait Satsum en 1877, Et l'autre partie a participé activement au mouvement sociopolitique de la liberté et des droits folkloriques, ainsi que la démocratisation du pays.

Restauration de Maidzi.

Russe et japonais.
Guerre russe-japonaise: réunion . Réunion de généraux russes et japonais lors de la guerre russo-japonaise (1904-2005) pour discuter des conditions de la livraison du port russe Arthur (moderne Lushaun, Chine).

En réponse à une variété de discours folkloriques, le gouvernement a publié une déclaration en 1881, promettant d'adopter la Constitution d'ici à 1890. En 1885, le système d'armoires a été formé et, en 1886, les travaux sur la constitution ont commencé. Enfin, en 1889, la constitution de Maidzi, présentée par le peuple l'empereur, a été officiellement promulguée. Il a créé un parlement rayé appelé régime. La première couture a été convoquée dans ce qui suit 1890.

Déterminer la façon dont les Japonais modernes devraient être, les membres du gouvernement de Meiji ont décidé d'aller sur les traces de la Grande-Bretagne et de l'Allemagne. Les armées japonaises impériales étaient basées sur une population mobilisée, mais beaucoup samouraï Ils se sont portés volontaires pour devenir des soldats et beaucoup avancés pour obtenir une éducation de l'officier. Ces volontaires étaient très motivés et formés beaucoup. L'empire japonais a remporté la guerre chinoise-japonaise (1894) et la guerre russe-japonaise (1904), et on peut supposer que ces volontaires et officiers se trouvaient derrière ces victoires.

Ces efforts sur la modernisation ont exigé la science et la technologie occidentale, et sous la bannière de la "civilisation et de l'illumination" (Kunmey Kaka), la culture occidentale a été largement promue, des tendances intellectuelles modernes aux vêtements et à l'architecture. Beaucoup de premiers étudiants d'échange étaient samouraï parce qu'ils savaient comment lire et écrire. Ces étudiants ont terminé les universités européennes pour l'enseignement supérieur. Quelque samouraï Ils ont pris les poignées au lieu d'armes et sont devenus des journalistes et des écrivains. Autres samouraï Inscrit à la fonction publique et atteint des hauteurs élevées, car ils étaient compétents et éduqués.

Bien que l'économie dépendait de l'agriculture, l'industrialisation était l'objectif principal du gouvernement, qui a envoyé le développement des industries stratégiques, des transports et des communications. Le premier chemin de fer a été construit en 1872 et d'ici 1890, il y avait plus de 2250 km de chemins de fer dans le pays.

Au début du XXe siècle, les objectifs de la restauration de Midi ont été principalement atteints. Le Japon était sur le chemin de devenir un pays moderne développé à l'industrie. Les contrats non équivisés fournissant des pouvoirs étrangers Les privilèges judiciaires et économiques par extraterritorialité ont été révisés en 1894.

La mort de l'empereur Maidzi en 1912 a marqué la fin de la période, bien que certains des principaux dirigeants de Midis continuaient de rester des hommes d'État âgés (Génro) avec un nouveau mode (1912-26) d'empereur Tais.

Samurai et leur influence sur la culture du Japon

Depuis plus de 800 ans, Samouraï a démontré et enseigné honneur, dette et ministère qui reste dans la société japonaise à ce jour. Samurai a aidé à jeter les fondements de la culture japonaise. Ils ont adhéré aux valeurs et aux morales qui ont occupé de nombreuses années, surprenantes, elles ont eu lieu pour eux depuis si longtemps. Si ce n'était pas pour l'influence de Samouraï, le Japon n'a pas pu avoir une vue exacte sur la manière dont ils vivent maintenant. Samurai est une partie très importante de la culture japonaise.

Culture samouraï Divers de la culture spartiate sous l'influence du zen-bouddhisme à une culture extravagante à Kano Style. Zen a pu influer sur le code samourasique et le compléter. Grâce à ces soldats, la pratique du Zen a prospéré, telle que la cérémonie de thé et Hayku (poésie). Aujourd'hui, les habitants du Japon écrivent encore Haiku et pratiquent l'art de la calligraphie. Toutes les traditions familiales, philosophiques et spirituelles modernes ont des racines dans la culture de Samouraï.

Au fil du temps, beaucoup samouraï Ils ont commencé à étudier de telles sciences comme archéologie, botanique et littérature. Samouraï Également réécrit et étudié la littérature étrangère, des livres historiques et des archives. Engagé dans la recherche scientifique, utilise souvent des traductions de livres néerlandais. Le plus éclairé entra dans le peuple, et Ils ont enseigné aux agriculteurs de planter des légumes, tels que des pommes de terre et un BATT, qui sont restés indifférents aux légumes importés.

Armoire et coiffures

Les guerriers de Samouraï posèrent très soigneusement leurs cheveux, qu'ils étaient resserrés dans un paquet appelé "Chomague". Pendant la guerre, les guerriers de Samouraïs, les têtes de Makushki, qui ont réduit la chaleur sous leurs casques lourds et portant des cheveux raides sur les côtés. Quand ils n'avaient pas de casques, ils ont noué des cheveux sur le côté et derrière dans un paquet.

Le style de vêtements de Sumourai était très important et a souligné le statut. Dicks, des motifs colorés étaient considérés comme immodest et vains. Bien que les enfants de Samouraï se soient brillants, après la cérémonie de leur majorité, ils sont devenus plus restreints. Le kimono supérieur est cousu de Sheocha et peint en bleu, noir, vert foncé, brun ou gris. Bakufu appelé constamment sur Samouraï semble strictement et modestement, ne tamite pas avec sa richesse, donc progressivement Samouraï servant à choisir des couleurs sombres.

Photo, samouraï

Les vêtements décontractés de Samouraï étaient Kimono, consistant généralement en une couche externe et intérieure. Habituellement cousu de la soie, la qualité de Kimono dépendait du revenu et du statut d'un samouraï. Sous le Kimono, le guerrier portait un bandage de longe.

Les épées de samouraï ont été émises généralement sur l'OB », la ceinture enroulée autour de la taille et toujours portées du côté gauche. Dans la chambre, Samurai a tiré sa longue épée, mais il était toujours armé de certaines armes.

À l'extérieur de la maison, le samouraï portait une combinaison de deux parties, appelée "Camishamo" au-dessus de Kimono. La partie supérieure était sans manches avec des épaules exagérées. Au fond du corps de Samouraï, un large pantalon fluide s'appelait "Hakam". Plus près de la fin de l'EDO ERA, Grey Hakam est entré dans une mince bande noire, mais en général, ils auraient pu être des couleurs différentes, la plupart des couleurs plus claires de Kimono.

Voyager, ils ont mis au sommet d'un manteau de kimono à manches longues. Le kimono masculin peut être long à la cheville de l'échéance que rien de plus robe quoi que ce soit, et raccourci légèrement le genou (si vous envisagez de porter un HAKAM). Kimono est attaché sur la ceinture - Obi chez les hommes est plus court et étroit que chez les femmes.

Samurai, qui est allé à la ville pour le plaisir, pourrait cacher le visage sous le chapeau (souvent sous la forme d'un panier) afin qu'il ne soit pas reconnu au cas où il viole des règles.

Noms Samurai

Samouraï Il était généralement nommé combinaison de deux hiéroglyphes, l'une, tirée du nom de son père ou de son grand-père et de nouveau Kanzi. , parfois donné par son Seigneur. Au cours de sa vie, Samouraï pourrait s'attendre à ce qu'il sache sous différents noms. Parfois confondre l'historien, cette tradition produite Nombre indécent de noms pour tout samouraï célèbre . Chaque nom est tombé en soi comme nous le verrons dans le prochain bref aperçu de ce sujet.

Beaucoup samouraï Choisissez des noms, phonétiquement similaires aux noms d'ancêtres célèbres pour honorer leur gloire et atteindre la même gloire. À la naissance, le samouraï a donné un nom sous lequel il était connu avant la cérémonie de la réalisation de la majorité. Parfois, ils ont été choisis de manière à ce qu'ils semblaient aléatoires ou juste fantaisie.

Dans un exemple bien connu de la première, Takad Sinen est née Katsuchio ou "1000 victoires de continuité", ou juste "Victoire pour toujours". Selon la tradition, le fils aîné de la famille était connu sous le nom de "Tarot", le second - "Dziro" et le troisième - "Saburo". (Les fans de films Akira Kurosawa se souviennent peut-être que cet accord a été utilisé dans le film " Ras " ). Ces noms de famille pourraient continuer même dans une vie adulte d'un samouraï, surtout lorsque son père était toujours au pouvoir.

Gampuk ou Gambuk - un rituel historique japonais de la majorité. Samurai a généralement reçu son "premier" nom adulte à l'occasion de la cérémonie de Gampuk (généralement tenue à 14- мannée de vie).

Les plus samouraï Ils avaient un deuxième nom et ont même utilisé le titre dans le cadre de leur propre compte. ODA Nobunaga a été officiellement appelée "Ode coasuka nobunaga 介 尾 尾 尾 張守 張守 尾 尾 尾) et une" ode coaseboSuce abrégée ou "oda hovarokami".

De nombreux samouraïs sont à la fois Daimo et Vassala - en prenant un monachisme et les noms bouddhistes ont accepté sa tête. ВLa pratique du Japon, caractéristique du milieu du XVIe siècle, Samurai, qui a adopté le christianisme, a été baptisée avec le nom occidental. Bien sûr, aujourd'hui, ils sont rarement utilisés pour une figure particulière, mais n'étaient pas rares. Certains d'entre eux, y compris Otomo Sirin, ont passé la voie de Miryanin au moine bouddhiste, puis à un chrétien et parfois de retour au moine bouddhiste.

Parfois, Samouraï pouvait être appelé la province, qu'il "possédait", à la suite du titre honorifique "Seigneur ...".

Le nom de famille que Samurai a agi était son nom posthume qui lui est donné après la mort - en fait, le nom de l'Esprit, dans certains cas, cela signifiait sa déification comme un grand héros. Ce nom a été utilisé dans les cérémonies et les rites d'ancêtres de culte.

Mariage

Mariage Samouraï Il était généralement adapté à une personne ayant le même rang ou supérieur à ceux combinés dans le mariage. Tandis que pour samouraï Des rangs plus élevés, il était important car la plupart d'entre eux avaient peu d'occasions de rencontrer une femme pour samouraï Le rang le plus bas est toujours une formalité. Pour la plupart samouraï Il y avait un mariage avec une femme commune (pour une bonne dot).

Avant que la monogamie soit légalement introduite pendant la période Mayiji, l'accomplissement était le phénomène habituel parmi la noblesse. Les maîtresses (et pas seul) étaient aussi des choses ordinaires, mais De haut rang samouraï Contrôlé socialement leur origine sociale .

Dans de nombreux cas, ces relations ont été traitées comme mariage. Lorsque la fille était une polyvalence, un messager a été envoyé à des parents, qui a apporté de l'argent sur l'engagement ou les notes sur l'exonération des taxes payantes et demandait l'approbation des parents. Beaucoup de parents ont volontiers accepté cette offre honorable. Si la maîtresse avait un fils, il pourrait devenir un samouraï.

Divorce, à la fois pour les hommes et pour les femmes, Il y avait un cas rare, mais avec l'approbation du patron, c'était possible. Une raison importante était l'incapacité d'une femme de faire un fils, mais il était facile de mener à bien l'adoption, ce qui était également un phénomène assez commun. Samouraï Il aurait pu être divorcé pour des raisons personnelles, mais il a été essayé d'éviter d'éviter d'insulter une personne qui a organisé ce mariage. Quand divorcé Samouraï. Je devais retourner la dot, Et cela empêchait souvent un divorce. Certaines filles riches se sont mariées pour samouraï Ecrire de samouraï Dette et améliorer votre position.

Héritage

Le prochain dirigeant de clan est devenu Senior fils du chef précédent. Si son fils aîné est mort en héritage, Son Senior Senior Senior Senior C'est devenu le chef de clan suivant. Si le fils aîné n'avait pas d'enfants, le prochain chef devenait le deuxième fils. Parfois, ces règles ont été violées à la demande de l'ancien chef. Lorsque le prochain chef était trop jeune ou inexpérimenté, les frères et les serviteurs du leader précédent ont agi en tant que gardiens jusqu'à ce que l'héritier a grandi. La séparation des possessions était populaire pendant les périodes de Kamakura et Asicag, mais plus tard, elle est devenue moins populaire, car elle a souvent conduit à l'affaiblissement de la position du clan.

Beaucoup samouraï Changé leurs clans. Ils l'ont fait pour de nombreuses raisons. La première et la principale raison est que de nombreux clans souhaitaient un successeur avec des capacités et des compétences de combat en circulation, même si cela signifiait le rejet des fils du leader précédent. Encore mieux si ce successeur venait d'un clan plus vaste. Bien que cela ait été approuvé par Sigunat ou Daimoy Pendant la période EDO, il y avait beaucoup de cas de tels cas. Quand le chef précédent est mort sans fils, mais avec sa fille, était la chose habituelle à prendre samouraï D'un autre clan et épouser l'héritier.

Nombreuses maîtresses, maladies et guerre causé des problèmes de continuité. Parfois, il a conduit à décliner, à décomposer et, finalement, la destruction de tout le clan. Quelques étapes ont été prises pour ne pas arriver. L'adoption était une étape, et l'autre a été appelée Kōkaku. (En position bas), lorsque de nombreux fils ont reçu de nouveaux noms de clan et ils sont devenus des seins de leur frère aîné. Donc, s'est donc débarrassé des candidats inutiles et de l'héritage écrasant. Quelque samouraï même devenu marchands ou agriculteurs parce que Kocaku. .

Philosophie

La philosophie du bouddhisme et du zen, à moins de confucianisme, influencé la culture samouraï ainsi que sur un synto. La méditation est devenue un enseignement important, offrant un moyen de calmer l'esprit. Concept bouddhiste de réincarnation et de renaissance invité samouraï Refuser la torture et des meurtres inutiles. Quelque samouraï sont devenus des moines bouddhistes, réalisant à quel point leur meurtre infructueux.

Bushido , codifié dans la période d'EDO, était "par samouraï «Cependant, sa simplicité trompeuse a conduit à d'innombrables conflits sur son interprétation. Le leadership pratique et spirituel du guerrier, qui est une réunion de commentaires - "Hagakure", "caché dans le feuillage" Yamamoto Tsungomo, est un manuel culte pour samouraï. Hagakure est un traité sur Busido - un codeur d'honneur Samurai. Il proclame Beanido comme "chemin de la mort", ou "la vie comme si tu es déjà mort." Selon Hagakure, Samurai est prêt à mourir à tout moment, au nom de la préservation de l'honneur (honneur militaire).

Dans le dernier chapitre ("célébré la conversation du soir") énoncée Quatre commandements de Samurai M. Nabassima:

  • Ne laissez pas les autres de vous surpasser à Samouraï
  • Toujours être utile à son propriétaire
  • Rappelez-vous le devoir fils devant les parents
  • Montrer une grande compassion et aider les gens

Lorsque des travaux ont été publiés, il a causé beaucoup de critiques de contemporains pour des interprétations strictes et impersonnelles:

Si le Seigneur se trompe, par exemple, s'il ordonnait d'organiser un massacre de civils, une simple fidélité de Samouraï oblessation au massacre conformément à l'Ordre, ou devrait-elle être conforme à la décence afin de permettre aux civils de laisser des civils de laisser indemne? Si un homme avait des parents malades, mais a-t-il commis une erreur irréparable, s'il défendait son honneur, faisant de Seppuk, ou s'il devrait faire du courage, vivre avec déshonneur et prendre soin de ses parents?

L'affaire "47 Ronines" a provoqué des différends sur la justice de leurs actions et comment appliquer bushido . Ils ont mis au défi Sogun Prenant le cas de vengeance entre leurs mains, mais en même temps, il s'agissait d'un acte d'honneur et de loyauté envers son défunt M. En fin de compte, leurs actions étaient reconnu comme honnête mais déloyal par rapport à bushido Cela leur a fait des criminels conscience préservée et droit de Seppuku .

Ici (Yap. 衆道 Su: Avant: ) - relations homosexuelles japonaises traditionnelles entre un homme adulte et des garçons. Ont été distribués dans l'environnement samouraï du Moyen Âge jusqu'au XIXe siècle.

Explication Rechercher (衆) à Hagakure, il était très controversé même à la fois où cette pratique était banale. Il couvre l'une des méthodes d'amour platonique samouraï qui était parfois une relation homosexuelle entre expérimentés et débutants Samrame . Malgré le fait que, dans ce cas, il n'était donc pas considéré comme un crime et n'a pas été strictement interdit par la religion, certains samouraï Nous avons utilisé leur attrait sexuel. La plupart des samouraïs normaux ont estimé qu'il était nécessaire de se déplacer sur l'escalier de service grâce aux capacités et aux compétences et non au cul.

Le livre le plus célèbre de cette période par Kendzutsu (剣, escrime) ("Livre de cinq anneaux" Miyamoto Musasi, 1643). Le livre, cependant, est axé non seulement sur l'escrime japonais, mais également sur le bon esprit de l'escrire et dans les méthodes de développement de la nature.

Liens:

  • Cet article était à l'origine basé sur une version antérieure de l'entrée de Wikipedia sur Samurai, mais a été modifiée en utilisant les ressources énumérées ci-dessous.
  • Bryant, Anthony J.; Le samouraï. (Elite), Osprey 1989
  • Turnbull, Stephen; Armies Samurai 1550-1615 (Hommes-at-armes), Osprey 1979
  • Turnbull, Stephen; Samurai: le monde du guerrier , Osprey 2006.
  • Turnbull, Stephen; Le samouraï: une histoire militaire , Routledge 1999 (2e éd.)
  • Yamamoto, Tsunetomo; Hagakure: Le livre du samouraï , Stackpole 2002.

Vues: 1 950.

Beau

Qui sont Samouraï tels: 20 faits intéressants sur la vie des guerriers légendairesFaits incroyables

Samurai tout au long de l'histoire a causé des intérêts en direct.

Les légendaires guerriers ont souvent été représentés dans des films et beaucoup ont développé une image de clan qui adhérait à un code moral strict.

Cependant, nous ne connaissons toujours pas beaucoup de samouraï.

Voir également: 20 règles de vie des Samurai japonais qui retourneront sur votre conscience

Donc, une des délires est le nombre de samouraïs. Bien qu'il soit cru que Samouraï était rare, ils étaient en fait beaucoup plus.

Samurai était une classe sociale qui représente environ 10% de la population japonaise pendant leur popularité. De plus, chaque japonais vivant aujourd'hui a au moins un ancêtre Samurai.

Quel est le concept de "samouraï"

1.jpg.

© Metamorworks / Getty Images

Samurai étaient Guerriers antiques , À la fin, devint la force militaire au pouvoir et la succession élevée des nobles de 1603 à 1867.

Bien que la fonction du guerrier soit la principale dans la vie d'un samouraï, ils étaient aussi des poètes, des politiciens, des pères et des agriculteurs. Samurai a joué un rôle crucial au cours des 1500 dernières années d'histoire japonaise. En fait, cette période au Japon est considérée comme l'histoire de Samouraï.

Qu'est-ce qui les distingua d'autres guerriers dans d'autres parties de notre monde?

Bien que le rôle d'un samouraï a changé au fil du temps, le concept de "samouraï" a inclus 4 facteurs principaux:

  • Samurai étaient bien formés, guerriers habiles .

  • Samurai a servi à sa manière Daimoy - Le propriétaire, démontrant une dévotion complète jusqu'à la volonté de donner sa vie. De plus, le mot "samurai" signifie "celui qui sert"

  • Samurai était partie Élite debout au-dessus des citoyens ordinaires et des soldats.

  • La vie de Samurai soumise au code d'honneur strict du guerrier - bushido .

Voici quelques faits plus intéressants sur la vie samouraï.

Qui sont samouraï au Japon: brièvement

1. Nom "Samurai"

Sur les samouraï japonais, ils appellent souvent simplement des "perles" ou "hêtre". Le nom "Samurai" est arrivé du mot japonais " Saburau. ", Signifiant celles-ci", qui servaient à proximité de la noblesse. "

2. CODERERA BUCIDIDO

2.jpg.

© OneinchPunch / Getty Images

Vie par code

Samurai adhérait au code, appelé Bouusido, qui est traduit sous forme de "chemin guerrier". On pense que la base du code était plus influencée par le bouddhisme zen et ses racines se situent dans l'idée d'utiliser la force pour préserver le monde.

La loyauté envers le code était si forte que Samouraï était prêt à dire au revoir à sa propre vie pour remplir son devoir.

Fait intéressant, le code lui-même n'a été entièrement compilé qu'à la fin du XVIIe siècle, lorsque Samouraï n'était plus actif militaire, mais a plutôt joué le rôle de conseillers et de chefs-chefs.

À cheval

Bien que le Codex Becido au fil du temps ait été légèrement modifié, la majeure partie de celle-ci était centrée sur la préparation de la mort décente à travers des soins pour elle-même, la préservation de l'honneur et la mort souvent au combat.

D'autres aspects du code étaient plus matériels. Par exemple, seuls Samurai privilégiés pourraient faire du cheval et la classe inférieure de Samouraï a été privée de ce privilège.

Huit vertu

Au 20ème siècle, dans une tentative de combiner l'idéologie des éclairs japonais Samouraï Nitobe Innizo Représenté que le code d'honneur Beciido se compose de huit vertus:

3. Hiérarchie Samurai

Samouraï vivait dans une société hiérarchique. Ils ont été considérés comme une classe aristocratique au Japon, mais même ces guerriers ont servi Daimo - les féodalistes qui ont suivi les régions locales.

À son tour, Daimo a servi Sogunam, qui a pratiquement gouverné le Japon lors d'un dictatorium militaire, connu sous le nom de Sögunat, bien que l'empereur s'appelait nominalement.

4. Ronin - avec Amurai, P. Ayant perdu son propriétaire

Certains Samouraï se sont retrouvés sur le bord de la société. Si un samouraï n'avait aucun hôte ou à cause de la mort de son patron, ou à cause du fait que le samouraï est tombé en défaveur, ils s'appelaient Ronin. De Japonais "Ronin" signifiait "Wanderer".

Étant donné que le Samouraï selon le code de Becido était censé se tuer en cas de décès du propriétaire, Ronins avait une mauvaise réputation du Japon féodal et travaillait souvent pour des mercenaires.

5. Nombre de samouraïs

Bien que beaucoup de gens croient que Samouraï était une petite force militaire d'élite, cela était en fait une couche sociale de la société.

Au sommet du pouvoir, environ 6 à 8% de la population du Japon étaient Samouraï.

6. Vêtements de soi

4.jpg.

Wikipédia.

Samurai a été largement influencé par toute l'ère. Bien que leurs vêtements soient complexes, chaque détail a été créé conformément aux besoins du samouraï.

La tenue décontractée consistait en un pantalon large Khakama et gilet à manches longues - Hitatar . Un tel costume a fourni la liberté de mouvements.

En tant que chaussures, ils portaient le plus souvent des sandales ou des chaussures en bois.

7. Coiffure Samurai

Peut-être la caractéristique la plus distinctive de l'image externe de Samurai était la coiffure Chonamer , représentant une poutre sur le dessus.

Bien que ce n'était pas si attrayant, sa destination était pratique. Un si fort paquet sur le peintre a mieux tenté son casque dans la bataille.

En plus du faisceau de la tête de la Samouraï qui a souvent partiellement gonflé sa tête, également pour un casque de port plus confortable.

Au début de la période, Samouraï portait barbe et moustache, comme on pensait que la végétation du guerrier crée une apparence géniale. Plus tard, Samurai a commencé à voler des cheveux sur le visage, ainsi que sur le front pour empêcher l'irritation, qui se dégrade du casque dans la chaleur.

8. Casque Samurai

La partie la plus difficile du matériel Samouraï était le casque Kabuto . Son bol a été fait des plaques de métal unis, le visage et le front étaient protégés par une armure, qui était attaché derrière la tête et sous le casque, et une protection spéciale du cou empêchait le succès des flèches et des épées.

Sur de nombreux casques, il y avait aussi des décorations et des pièces pouvant être attachées, par exemple des masques avec des caractéristiques démoniaques qui défendaient son visage et effrayé des ennemis.

9. Croissance de Samouraï

Bien que grâce à l'armure de samouraï semblait plus impressionnante, il s'agissait d'une personne relativement faible dont la croissance moyenne du XVIe siècle était de 160 à 165 cm.

10. Samurai des femmes

5.jpg.

Wikimediacommons

Bien que Samouraï soit exclusivement masculin, il y avait des guerriers qui se sont battus sur un pair avec des hommes martiaux.

Ils étaient appelés " Onna-bugayya ", Et c'étaient des femmes guerriers de noble origine, qui se sont battus aussi violemment que Samouraï.

Et bien que Onna-Scum ait été considéré comme des guerriers forts, ils n'étaient pas formellement samouraï. Ils n'ont pas porté deux épées, mais ont utilisé une lance d'un naginat avec une lame incurvée, qui était assez universelle et facile.

Samouraï

Empress Jingu est considéré comme l'un des premiers insectes de l'Onnn. Après la mort de son mari au combat, Jingu n'est pas resté à la maison pour deuil sa mort et dirigeait l'attaque de la Corée en 200, n.e. Selon la légende, elle avec son armée a vaincu les Coréens, pas le hangar ni une goutte de sang.

Bataille de planchers

Bien qu'il y ait très peu de mentionnements dans des textes historiques sur les femmes samouraïes, des études récentes indiquent que les femmes japonaises ont souvent participé à des batailles.

Les tests ADN ont montré que 35 corps sur 105 sur le site de la bataille Senbon Matsubaru En 1580, appartenait aux femmes. Dans d'autres lieux de bataille historiques étaient des chiffres similaires.

11. Arme Sumurai

6.jpg.

© Skefalacca / Pixabay

Initialement, Samouraï portait une épée appelée Tyukuto - mince et plus petit sur la taille d'une épée directe, qui a été utilisée dans l'Europe médiévale.

Katana

En tant que technique de faire des épées, les épées de samouraï sont devenues plus arrondies et, à la fin, Katana est apparue - peut-être l'épée la plus célèbre du monde.

Jumelé

Katana, appelée "Soul Samurai", portait généralement une épée plus courte - Vakidzasi. Ce qui a été signalé appartenant à Samurai. Cette paire d'épées a été appelée Disyno Qu'est-ce que signifiait "gros petit".

Fabrication d'une épée

Les maîtres créés par Katan pour Samurai ont été considérés comme les meilleurs de l'histoire. L'une des tâches complexes de la fabrication d'une épée préservait sa forte.

Les armes en métal solide conservent sa netteté, mais seront fragiles et faciles à briser. Les maîtres japonais ont résolu ce problème en faisant un noyau d'une épée en métal souple, qui ne se brisera pas.

Ensuite, la base était recouverte de couches de métaux solides, qui ont été pliées à plusieurs reprises et aplaties jusqu'à ce que des millions de couches métalliques soient formées. Le bord en même temps était si tranchant qu'il pouvait ramper dans une personne en deux.

Épée non seulement

Bien que Samouraï a combattu avec Katanov, ils étaient non seulement des épées à leur disposition. Comme des batailles héroïques simples cédaient la place à la tactique de groupe intelligente, lance est devenu des armes plus communes.

Samurai a également utilisé Yumi. - Louk environ deux mètres de long. Un tel arc a été fait de bambou soufflé, et il était légèrement asymétrique. Sur une des versions, ce formulaire a permis une flèche habile à tirer et à assise ou à ensemencer.

En plus des épées et des armes de samouraï, des armes ont été utilisées Naginata , consistant en une lame tranchante de 60 cm à 1,2 m, attachée à la poignée d'une longueur de 1,2 à 1,5 mètre. Une couverture supplémentaire de cette arme a permis à l'infanterie de tenir des ennemis à distance et d'appliquer le premier coup avant que l'ennemi ne reçoit une épée.

Avec l'invention, le porche de Samouraï a cessé d'utiliser les oignons, donnant la préférence aux armes à feu et aux armes à feu. L'arme préférée de Sumourai est devenue Tonghasima - Un fusil de mèche qui a gagné la popularité de la fin du XVIe siècle et sur.

12. images Osuraev

3.jpg.

© Masafumi_nakanishi / Getty Images

La plupart des samouraïs étaient très éduqués, différaient par un niveau élevé d'alphabétisation et de capacités mathématiques, notamment par rapport aux Européens de cette période.

En plus de la lecture et des mathématiques, le Codex Beciido a prescrit Samurai pour comprendre l'art, écrire des poèmes, dessiner l'encre, s'engager dans des jardins de fleuristerie et décoratifs et participer à des cérémonies de thé.

Voir également: Mythes sur Samurai - Vrai et Fiction

13. Divorce de mariage et de samouraï

Les mariages de Samurai étaient généralement contractuels et ils étaient satisfaits de la tierce partie, qui occupe la même position ou la même position.

La plupart des femmes mariées à Samouraï des familles de Samouraï, mais le samouraï de rang inférieur pourrait prendre un polyvalence dans sa femme. Dans ce cas, la femme a dû donner à la dot pour rembourser la dette.

Bien que le divorce soit autorisé, il s'est rarement arrivé, car c'était honteux, et le Samouraï devait retourner la dot.

14. Dernier samouraï

La dernière bataille de Samurai a eu lieu probablement en 1867 lors du soulèvement de la bataille de satvian à Sironam.

Le soulèvement s'est produit en partie en raison de la rébellion contre le Segunate et la restauration de la MAIDZI, qui résulte de ces soulèvements, détruisit la classe Samouraï.

15. Plume plus forte

Grâce à l'éducation, de nombreuses épées reportées par Samouraï et prirent le stylo après la restauration, devenant des écrivains et des journalistes, et certains d'entre eux ont même créé des entreprises de journaux.

Ils ont compris que le mot coupe parfois la plus forte l'épée.

16. Seppuka ou Harakiri

L'honneur était si important pour un samouraï qu'en cas de défaite ou de violation de Busido, il était prêt à se séparer de sa propre vie.

Un tel suicide rituel s'appelait Seppuk ou par Simple Harakiri. Avec l'aide de Seppuka, Samurai pourrait restaurer l'honneur de son propriétaire et de sa famille et de démontrer leur dévotion.

Pendant le rituel, le samouraï a labouré son ventre de gauche à droite, puis verticalement du diaphragme au nombril. Au cours de l'exécution d'un autre samouraï, se tenait souvent derrière celui qui a fait Seppuk et l'a défectueux après un acte déprimant.

La cérémonie la plus longue a également été utilisée comme une punition devant un grand groupe de téléspectateurs.

17. Les femmes Samurai et Seppuka

Les femmes mariées à un samouraï, ou de la famille Samouraï ont également fait un sacrifice de soi rituel, si Samurai a déshonoré la famille ou la défaite tolérée de l'ennemi.

Dans ce cas, de nombreuses femmes japonaises préféraient se couper la gorge, choisir une mort rapide et indéniable. Avant cela, ils sont liés à leurs genoux pour tomber élégamment.

18. Origine de Samouraï

7.jpg.

Wikipédia.

Bien que les Japonais aient toujours une pureté de la course, Samouraï différait quelque peu du reste de la population.

La plupart d'entre eux avaient plus de poils et de peaux plus brillantes, ce qui indique leur origine du groupe ethnique d'Aina.

Aina, qui vivait autrefois en Russie, a été considérée comme le plus bas sur les dispositions des Japonais, souvent comme un objet de discrimination.

19. Aliens-Samurai

Bien que les étrangers ne puissent pratiquement pas devenir samouraï, il y a des cas dans l'histoire lorsque Segun ou Daimio a accepté un étranger. Quatre hommes sont connus de l'Ouest, qui ont honoré l'honneur de devenir un samouraï.

C'était navigateur William Adams. (William Adams) et son Buddy Naturland Navigator Yang Yoostin Wang Lantsene (Jan Joosten Van Lodensteijn), officier de la flotte française COLACHE EUGENE (Eugene Collahe) et un commerçant d'armes Edward Schnell (John Henry Schnell).

20. Règles de Samouraï

Et à la fin, je voudrais apporter 9 règles de succès écrits par le légendaire Samurai Ronin Miamoto Musasi (Miyamoto Musashi), qui est non seulement détenue par une épée, mais était également un excellent philosophe et écrivain.

Dans son premier livre, il a écrit 9 règles ordinaires du guerrier Samouraï.

  1. Ne laissez pas les pensées malhonnêtes. Pensez honnêtement et honnêtement. Ne faites pas de sinistres idées.

  2. Le chemin apprend. Une personne doit toujours continuer à apprendre.

  3. Faites-vous familiariser avec toutes sortes d'art.

  4. Découvrez le chemin de toutes les professions.

  5. Apprenez la différence entre la perte et les avantages des affaires mondaines.

  6. Développer un jugement intuitif et une compréhension de tout.

  7. Percevoir des choses qui ne peuvent pas être vues.

  8. Faites attention même aux petites choses.

  9. Ne faites rien inutile.

Le Japon moderne est un pays unique, bizarre reliant des traditions et des technologies modernes. À côté des unités frappantes, des temples anciens debout debout. Par conséquent, la vie de Samurai au Japon est toujours causée. Des histoires sur ces personnes étonnantes et fières sont pleines non seulement dans l'est, mais aussi la culture occidentale.

Qui est un tel samouraï

Le nom de la guerre "samurai" est apparu comme un dérivé de la séparation de "Saburau", dénotant l'action - "Servir", traduction - une personne servante.

La première mention d'entre eux apparaît dans le Japon médiéval à temps du conseil de Segun Minamoto, au 12ème siècle. Depuis ces heures décrites dans une époque relativement calme, le nombre de samouraïs était petit, et les personnes elles-mêmes étaient engagées dans des affaires pacifiques, c'est-à-dire qu'ils ont élevé des enfants et enseignaient des militants

Lorsque le clan japonais du clan Tokugawa Segunov est arrivé au pouvoir, la félicité de l'auto-samouraï a radicalement changé. Leur quantité a augmenté, dans leur propre code d'honneur, dans laquelle la place principale était occupée par la loi de Boujido. Levier, un samouraï devrait s'inquiéter de la vie et de l'honneur de son M. lui est incontesté et non pas à regretter sa vie pour le bien de M.

Donc, le premier samouraï était des gardes du corps et des fidèles serviteurs. L'existence que les forces de police sont remplacées en temps de paix. Pour un accomplissement honnête, ils ont reçu de bons paiements et des terres, facilitant les personnes.

Pour le dix-septième siècle, les ordres de Samouraï ont été partagés et divisés:

Khatamoto - Vassals Seguna, Couche privilégié.

Daimo - Princes Vassala.

Ronina - Wars qui ont perdu le propriétaire, mais ne sont pas tombés au combat, sont devenus des citoyens et des artisans.

Synchronisation - analogue japonais Ninja, tueurs embauchés.

Mais à la fin du XVIIIe siècle, la succession Samouraï a commencé à commencer à la suite du progrès de la bourgeoisie japonaise. La plupart sont devenus des agricultures, des marchands, certains sont allés au culte religieux, les petites partis sont mortes comme des ruffers.

Education et formation d'un samouraï

Étant donné que Samurai au Japon était de grands et légendaires travailleurs, et avant le coucher, les parents ont raconté des contes de fées et des légendes à leur sujet, alors les années de luxe voulaient être comme ça, les mêmes courageux et courageux. Les enfants de Gesmamuraev étaient fiers des pères et ont tenté de développer des successeurs décents du genre de la situation.

Pour soulever un tel guerrier, il faut un processus à plusieurs niveaux à partir des premières années.

Le code honorable Samouraï, les enfants ont soulevé l'obéissance insipide à l'aînée et complète de la confiance que le chef principal de la famille. En outre, la technique IMEMO a été étudiée, des règles de discipline et de comportement tissés qui n'ont pas pu être brisées.

L'histoire a conservé une description de la petite samouraï-déformée aux futurs tests durs. Outre la maîtrise obligatoire de divers arts de la bibliothèque, il a été jugé nécessaire de posséder pleinement son propre corps et son esprit. Il devrait y avoir de la douleur, sans donner de sentiments avec des gémissements ou d'autres signes. Également requis calmement et digne d'obéir aux ordres de l'aîné.

Au Moyen Âge, les garçons ont organisé un chèque de contrôle, par exemple, plusieurs jours, ils se sont assis dans la chambre froide dans l'obscurité de la faim, mais ne se sont pas autorisés à être une seule plainte. Certains pères pouvaient faire de la nuit à passer les nuits au cimetière, à ne pas dormir, à marcher sans chaussures à froid ou à effectuer un travail difficile.

L'âge le plus important lorsque l'enfant était déjà considéré comme un avenir, a 5 ans, après la présentation de l'épée de Samouraï Bocken. De l'Etogomenta, une formation active sur l'escrime et la légitime défense, ainsi que le développement de compétences pour flotter et maintenir sur la selle. Depuis que le Samouraï est proche de son maître, il doit être compétent, joliment et correctement, connaître l'histoire de son pays et de son littérature pour soutenir tout dialogue. Il est également trop facile de comprendre en musique, à la philosophie et à son propre métier pour vous fabuler et votre famille.

Après avoir passé ce long chemin, à 15 ans de devenir un garçon de 15 ans, c'est-à-dire un samouraï.

Image de samouraï

Caractéristique principale d'un costume de samouraïs, son certificat - Disso. Il s'agit de deux épées de fer courbes. Étant donné que les épées étaient sacrées, des objets non visités, ils ont été traités avec un grand respect, le quotidiennement à lui et brûlaient dans le cadre d'eux-mêmes. Dormir au lit, l'épée a été placée la crisch et la journée a été conservée sur un stand spécial en bois, avec un serviteur.

De plus, chaque guerrier a été assisté par Katana, ressemblant à un sabre d'une longueur d'environ 75 cm.

Samurai devrait pouvoir tirer de Luka Yumi. qui a été lu ainsi que des épées et considéré comme un sujet animé doté d'une grande force. Il atteindra la longueur de 2 mètres.

L'armure Samouraï était le costume de plaques ismétalliques, de la peau de goil et reliée par la laçage, pesant environ 15 kg.

Célèbre samouraï dans l'histoire

Aujourd'hui, il semble que Samouraï soient des personnages de loin, mais au Japon, ils se souviennent et honorent des soldats célèbres:

Tyra-mais (1118 - 1181) Le créateur du premier système de direction et en même temps était un politicien guerrier capable de supprimer le soulèvement, de se lever au chapitre 2 Clans des guerriers de Kyoto. À l'avenir, il a pu se reproduire avec l'empereur Takacur et participer activement au transfert du trône du petit-fils.

Banque (1155 - 1189) Favoris pour enfants et héros du folklore japonais, dans lequel il est décrit par l'enfant d'un démon ou même de Dieu. Dans l'histoire, il décrit comme un guerrier de deux mètres et invincible, qui, lors de chaque combat, a commis quelque chose d'inimaginable. La mort héroïque du samouraï après avoir séjourné, même les morts, se tiennent tous dans les blessures et les flèches ont reçu le nom historique "debout à la mort de la bankee."

Handzo Hattori (1542 - 1596) Le ninja le plus célèbre. Pour la première fois, ressentit le goût de la victoire à l'âge de 16 ans et ses ennemis avaient peur, car ils croyaient pouvoir disparaître, prévoir l'avenir et influencer la psyché de ses ennemis. Dans la vieillesse est allé aux moines.

Toytoma Hideyusi (1536 - 1598) a passé le chemin d'un paysan simple à la deuxième grande jonction du Japon. J'ai demandé à interdire des personnes pacifiques de porter des armes, de construire de nombreux temples et de se battre activement avec le christianisme.

ODA Nobunaga (1534 - 1582) a changé d'art militaire en introduisant l'utilisation d'armes à feu et de longues pics, et a également changé la classe de guerriers afin qu'elle soit basée exclusivement sur les capacités.

Miyamoto Musasi (1584 - 1685) est considéré comme le plus grand tireur de l'histoire du Japon. Il a fondé sa propre technique d'art de combat pour deux épées et a également écrit de nombreux livres sur la philosophie des guerres, de la stratégie et de la tactique. Pour sa vie, n'a jamais été vaincu dans le duel.

Samurai dans la culture moderne

Samurai au Japon et demeurent aujourd'hui un modèle d'une personne unique qui reliait les caractéristiques d'un guerrier courageux, d'un poète sophistiqué et d'un artiste inspirant qui n'avait pas peur de mourir au combat et a pu quitter un magnifique poème public, commettant un suicide rituel.

La pénétration active de la culture orientale dans le monde occidental, autorisée à placer cette image sur les pages des livres, dans les films et, bien sûr, elle se reflétait dans la culture d'anime, élevant divers manga, dessins animés et incarné dans des costumes stylisés.

Vidéo Samurai moderne au Japon

Photo de samouraïQui sont samouraï? Samurai - La classe militaire-féodale de petits nobles et princes (Daimo) dans le Japon féodal. Souvent Samurai comparer avec les Chevaliers de l'Europe médiévale, mais cette analogie est de nombreuses manières incorrectes.

Le nom "Samurai" est arrivé du mot Saberu, qui est traduit comme "Servir"; En d'autres termes, Samouraï est un guerrier de Serunen. Samurai n'étaient pas seulement des soldats à tricoter. Ils étaient également des gardes du corps de leur M., et le servit en même temps dans la vie quotidienne.

Samouraï photo 1860.

Samurai avec des armes, Photo 1860

Education, formation, préparation

Ce titre élevé du Japon féodal était hérité. Dans la race Samouraï, l'éducation des futures guerriers s'est produite conformément au Code d'honneur Samouraï - Busido - des petites années. De plus jeune âge, le fils de Samouraï a reçu un ou deux (selon la position du père) de petites épées en bois. Il a appris au garçon de respecter son épée - un symbole d'appartenance à la classe de guerriers. Une grande importance était attachée au confucianisme. Selon l'une de ses dispositions, les enfants ont été obligés de lire et de respecter leurs parents, ne les interrompent pas avec eux, même si les parents ne sont pas bons ni dupes envers les enfants, ne les bouleversent pas.

La tâche de l'éducation dans les enfants de l'obligation fils (Oakokok) n'était pas seulement l'élaboration du respect des parents, mais également la création d'une dévotion à l'empereur, considérée comme le père du guerrier. Le devoir du fils était le soutien de la loyauté de Vassal à M. Pas moins que le père, il a lu le mentor du futur samouraï. L'autorité de l'enseignant était extrêmement importante, ses instructions ont été effectuées sans obstacle. Le célèbre proverbe dit: "Le parent est celui qui m'a donné la vie, l'enseignant qui m'a fait un homme."

L'éducation dans la famille et la formation de la famille et de mentor a été deux circonstances principales, sur lesquelles la culture des jeunes successeurs était fondée, ils ont créé un échantillon du guerrier parfait, compilé sur la base de mythes, de mépris bouddhiste pour la mort, d'honorer les parents et de leur dévouement à leur Tinyneus . La famille et l'enseignant ont de préférence cherché à renforcer la nature du jeune homme, au développement du courage et de l'intrépidité, de la durabilité et des extraits.

Jeune Samurai essayait de croître par courageux et courageux, sinon pour élever les traits de caractère considérés dans la classe Samouraï des principales qualités qui ont enseigné au guerrier de donner leur vie à la vie de leur Seigneur. Cette image de pensée a été établie en lisant les âges et les histoires sur l'intrépidité et la valor militaire des célèbres héros, des coloders célèbres et des samouraïs, en regardant des pièces théâtrales. Souvent, le père a ordonné à la future Samurai pour le développement du courage d'aller la nuit au cimetière ou au pays où la mauvaise gloire est allée (où des fantômes, des démons, etc. étaient habités par les légendes). Les garçons ont conduit en punitions et exécutions publiques, en plus de la nuit, les vues des objectifs inchangés ont été arrangées la nuit, tandis que le futur Samurai était obligé de mettre son signe personnel pour confirmer qu'il était en effet ici.

Pour la formation de la durabilité et de la persévérance chez les garçons, ils ont été contraints de travailler très dur, de ne pas dormir la nuit (pendant les célébrations des dieux des enseignements), en hiver à marcher sans chaussures, à l'aube, etc. . La grève de la faim était également considérée comme utile.

Les garçons et les filles ont eu la capacité de contrôler leurs actions, sans permettre des exclamations émotionnelles, des gémissements et des larmes. "Pourquoi rugissez-vous à cause de telles bagatelles, une culotte? - J'ai demandé à ma mère dans un fils pleurant. - Et si vous vous coupez la main dans la bataille ou êtes-vous obligé de faire Harakiri?" Dès les premières années chez les enfants, ils ont suscité un sentiment d'honneur et de responsabilité, d'honnêteté et de disciplines.

Cette éducation a développé l'intrépidité, le calme et la résistance émotionnelle, grâce à laquelle Samurai n'a pas perdu la clarté de la pensée même dans les situations les plus difficiles.

Les futurs samourais ont été obligés de s'entraîner constamment, d'améliorer l'art de la possession d'armes, ont une plus grande force et une plus grande dextérité. De jeunes Samurai, une excellente possession de la bataille de la bataille de la bataille des épées et des lances, tir à l'arc, ils devaient connaître Ju-Jutsu, pouvoir s'asseoir dans la selle, pour comprendre la tactique des combats.

Dans toutes les familles, avec la cour de chaque samouraï, des chambres merveilleuses pour enseigner l'épée, des lieux de formation de tir à l'arc et de l'exercice. La formation, en règle générale, a commencé à 8 ans et s'est terminée en 16 ans.

En plus d'apprendre l'art de la guerre, le développement de la littérature, de l'histoire, de l'écriture, etc. était également présent. Cependant, Samouraï n'a étudié ces articles que si elles pourraient bénéficier aux affaires militaires. Les écoles spéciales, qui ont eu lieu dans la succession de la féodale, dans laquelle la littérature classique de la Chine, la créativité artistique, etc., ont été méprisés par Samouraï. Dans ces établissements d'enseignement, ils ont étudié principalement des enfants douloureux et faibles qui n'ont pas pu apprendre l'art de la guerre, avec des handicaps physiques ou des personnes qui ont abandonné la violence dans leur volonté. Rire et regarder de haut en bas sur ces étudiants, Samouraï prononcé: "La science est un fétalty pitoyable de la cour doux de la cour de Kyoto, de la faiblesse et de la douleur qui ne leur permet pas d'utiliser des muscles et ne leur donne pas la possibilité d'étudier l'art surélevé de la lutte. "

Cependant, c'était dans de telles écoles que la plupart des philosophes japonais, des poètes célèbres, des écrivains et des artistes populaires du Japon féodal étudient.

En 15 ans, la préparation du futur Samurai s'est appuyée sur la finition terminée. Il a reçu de vrais épées pour la bataille (Daisyo - Katana et Vakidzasi Set), avec qui il a été obligé de ne pas être séparé avant la fin de sa vie; Fille a reçu un court poignard kaikan - femme appartenant à une classe Samouraï. Le jeune samouraï est passé à un autre groupe d'âge - est devenu un adulte.

 Dishyo Katana et Vakidzasi Samurai

Disyno

Kaikan Dagger Sumourai Femmes

Kaikan.

Lors de la célébration de la puberté (Gambuk), le jeune homme, selon une vieille tradition, a fait une coiffure Samouraï - Siekaki: ils se sont balancés leurs cheveux au front et tournèrent le nœud cheveux sur le peintre (Motodori).

Motorori Coiffure Samurai

Motodori.

Un jeune homme a été mis sur une coiffe élevée - Ebosi, qui était nécessaire pour transporter une motorori. La personne qui, dans le processus de célébration fixée à la tête du jeune Samurai Ebosi, a été appelée «tempête», (gardien) ou Ebosi («père sur Ebosi»). Au Japon, la cérémonie d'entrée à l'âge adulte a eu lieu parmi la noblesse et parmi les commisseuses de l'Antiquité. Ensuite, le samouraï pour la première fois mis sur les vêtements d'un adulte; Elle était large chaises (Hackama), semblable à la jupe et au signe distinctif Samouraï. Leur première vinaigrette festive était une célébration familiale et a accepté une campagne dans le temple de Dieu - le patron de la famille.

Au cours du processus de cérémonie de samouraï, il a reçu un nom adulte, formé une cohabitation de cérémonie avec sa mariée (Move-Avasa) et a été vérifiée pour une force de samouraï.

Le gardien du passé Gambuk était généralement invité à devenir une féodale influente et célèbre, pour Samouraï, c'était très important et à cette époque, une déclaration de la responsabilité mutuelle de M. et de Bouri.

En prenant entre les mains de l'épée et en passant la cérémonie d'initiation, le jeune homme a reçu la liberté et l'indépendance, était rempli d'un sentiment de dignité et de responsabilité. Il est devenu un vrai samouraï.

Vidéo sur Samurai

Dans la vidéo, des faits intéressants sont donnés sur le domaine le plus célèbre du Japon féodal - Samurai.

Autres articles intéressants sur le sujet: Postumes Busido Femmes Samurai

Genre de l'article - Samouraï

Samurai japonais savons peut-être que dans le monde entier. Ils se comparent parfois aux chevaliers européens, mais cette comparaison n'est pas entièrement exacte. Du Japonais, le mot "samurai" est traduit par "une personne qui sert". Les samouraïs médiévaux ont été les plus nobles et les combattants sans peur qui se battent contre des ennemis avec l'aide d'un Katan et d'autres armes. Mais quand ils sont apparus comme ils ont vécu à différentes périodes d'histoire du Japon et quelles règles ont suivi? À ce sujet dans notre article.

La naissance de Samurai en classe

Samurai est apparu à la suite des réformes de l'effondrement débutant dans le pays du soleil levant en 646. Ces réformes peuvent être appelées les plus grandes transformations sociopolitiques de l'histoire de l'ancien Japon, qui ont été organisées sous la direction de Prince Na-mais OE.

Un gros impulsion au renforcement de la Samuracy a donné à l'empereur Kamma au début du Neuvième siècle. Cet empereur a demandé l'aide aux clans régionaux existants dans la guerre contre Ainov - une autre personne qui vivait sur les îles de l'archipel japonais. Ainov, au fait, il n'y a que quelques dizaines de milliers.

Empereur japonais KammaEmpereur japonais Kamma

Dans les X-XIIe siècles, des genres influents ont été formés dans le processus de "désassemblage" féodal. Ils avaient leurs unités militaires assez substantielles, dont les participants ne comprenaient que nominalement le service de l'empereur. En fait, chaque majeur Feel avait alors besoin de professionnels de guerriers bien entraînés. Ils sont devenus samouraïs. Au cours de cette période, les fondements du code de Samouraï non écrit «Le code de route et Skakuna» ont été développés, puis transformés en un ensemble clair de règles «Chemin de guerrier» («Bucidido»).

Jusqu'à présent, des livres consacrés aux principes de Bouusido, y compris en russeJusqu'à présent, des livres consacrés aux principes de Bouusido, y compris en russe

Samurai à l'ère de Sögunat Minamoto et Edo à Epoch

La formation finale de Samouraï en tant que classe attribuée spéciale s'est produite, selon la plupart des chercheurs, pendant le règne dans le pays du soleil levant à la maison Minamoto (cette période de 1192 à 1333). Minamoto a été précédé de la guerre civile entre clans féodaux. Le cours de cette guerre a créé des conditions préalables à l'apparition de Sögunat - la forme du conseil d'administration avec un Segun (c'est-à-dire le Warlord).

Après que la victoire était obsédée par le clan de Tyra, Minamoto, mais Eritomo a forcé l'empereur à lui donner le titre de Sogun (il est donc devenu le premier siggulaire) et il a fait une petite colonie des pêcheurs de Kamakura. Maintenant, le Sogun était le visage le plus puissant du pays: le samouraï du plus haut rang et le ministre en chef en même temps. Bien sûr, le gouvernement officiel de l'État japonais appartenait à l'empereur, la cour avait également une certaine influence. Mais la position de la cour et de l'empereur ne pouvaient pas être appelée dominante - par exemple, l'empereur était constamment obligé de suivre les instructions du Sogun, sinon il serait obligé de renoncer au trône.

EITOMO a créé un nouvel organe de gestion du Japon, appelé «Taux de terrain». Comme les chansons lui-même, presque tous ses ministres étaient Samouraï. En conséquence, les principes des successions de Samouraï se propagent dans tous les domaines de la société japonaise.

Minoto mais Yriromoto - Les premières chansons et le Samurai XIIe siècle le plus élevéMinoto mais Erimoto - les premières chansons et le samouraï le plus haut rang de la fin du XIIe siècle

On pense que l'âge d'or de la Samouraï était la période de la première Sogun à la guerre civile Onin (1467-1477). D'une part, c'était une période relativement pacifique, de l'autre - le nombre de samouraïs était relativement petit, ce qui leur a permis d'avoir de bonnes perspectives.

Ensuite, dans l'histoire du Japon, une période de multiples guerres de contre-loi est venue, dans laquelle Samurai était activement impliquée.

Les batailles de grande échelle de samouraï à l'ère des travailleurs civiles étaient un phénomène fréquentLes batailles de grande échelle de samouraï à l'ère des travailleurs civiles étaient un phénomène fréquent

Au milieu du XVIe siècle, il y avait un sentiment que l'empire, choqué par des conflits, décidera à jamais de chaque partie, mais Daimo (Prince) de l'île de Honshu Ode Ode Nobunag a réussi à lancer le processus d'unification de l'État. Ce processus a été long et seulement en 1598 une vraie a été établi. Le souverain du Japon était Tokugawa Ieais. Il a élu sa résidence à Edo (actuelle Tokyo) et est devenu le fondateur de Tokugawa Sögunat, qui règne sur 250 ans (cette ère s'appelle Edo Era).

Avec l'arrivée au pouvoir de la maison de Tokugawa, le domaine de Samurai a considérablement augmenté - presque tous les cinquestes de la cinquième japonais sont devenus un samouraï. Étant donné que les guerres féodales internes sont entrées dans le passé, les unités militaires de Samouraï à cette époque étaient principalement utilisées afin de supprimer les soulèvements des paysans.

Ieeyas Tokugawa - Fondateur de Tokugawa SigunatIeeyas Tokugawa - Fondateur de Tokugawa Sigunat

Le soi-disant Khatamoto est le samouraï le plus élevé et important - les vassaux immédiats de Sögun. Cependant, la majeure partie de Samouraï a servi les devoirs de Vassalov Daimo et, le plus souvent, ils n'avaient pas de terres, mais ont reçu une sorte de désolé de leur M. Dans le même temps, ils avaient des privilèges assez importants. Par exemple, la législation de Tokugawa a permis à un samouraï sans aucune conséquence de tuer sur le site de «proshup», qui se comporte de manière indécente.

Il y a une idée fausse que tous les samouraïs étaient des gens assez sécurisés. Mais ce n'est pas. Déjà chez Syogunate Tokugawa, pauvre Samouraï rencontré, qui a vécu un peu mieux que les paysans ordinaires. Et pour nourrir votre famille, certains d'entre eux devaient toujours cultiver la terre.

Samurai XVIIe siècle: figurineSamurai XVIIe siècle: figurine

Education et code de Samouraï

La hausse des samouraïs futurs, ils essayaient d'installer à mort, à la douleur physique et à la peur, un culte de la beauté des personnes âgées et la loyauté envers leur mère. Le mentor et la famille ont principalement été soulignés sur la création du caractère du jeune homme qui s'est embarqué sur ce chemin qui a été produit dans le courage, l'endurance et la patience. Le personnage a été développé en lisant les histoires sur les exploits des héros, glorifiant le passé Samurai, visualisant les productions théâtrales pertinentes.

Parfois, son père a ordonné au futur guerrier afin qu'il soit devenu plus audacieux, d'aller seul dans le cimetière ou un autre lieu "mauvais". Une visite aux adolescents d'exécutions publiques a été pratiquée, ils les ont également envoyés à des organismes inspectés et aux chefs de criminels morts. Et le jeune homme, le futur Samurai, a été obligé de laisser un signe spécial qui dirait qu'il n'a pas entendu et était réel ici. Souvent, le futur Samurai a été contraint de faire du travail acharné, de porter des nuits sans sommeil, de marcher à des pieds nus, etc.

Formation du futur Samurai (cadre du film "Dernier Samurai" 2003)Formation du futur Samurai (cadre du film "Dernier Samurai" 2003)

On sait que Samouraï était non seulement sans peur, mais aussi des personnes très éduquées. Dans le code Becido, qui a déjà mentionné ci-dessus, on a dit que le guerrier devrait s'améliorer de toutes les manières. Et par conséquent, Samouraï n'a pas blessé aux classes de la poésie, de la peinture et de l'iquiban, ils étaient engagés en mathématiques, la calligraphie, ont reçu des cérémonies de thé.

Jen Buddhisme a également eu un impact énorme sur la classe Samouraï. Il est venu de la Chine et s'est répandu au Japon à la fin du XIIe siècle. Samurai zen-bouddhisme comme un parcours religieux semblait très attrayant, car il a contribué au développement de la maîtrise de soi, volonté et sang froid. Dans n'importe quelle situation sans aucune pensée et des doutes, Samouraï devait aller directement sur l'ennemi, malgré le dos ou sur le côté pour la détruire.

Beaucoup de samouraïs ont activement utilisé des pratiques de méditation bouddhistesBeaucoup de samouraïs ont activement utilisé des pratiques de méditation bouddhistes

Un autre fait intéressant: selon Bouusido, les ordres de son M. Samurai ont été obligés de remplir. Et même s'il ordonne de se suicider ou d'aller une escouade sur dix personnes contre la millième armée, cela aurait dû être achevé. Au fait, les motions féodales donnaient parfois l'ordre du samouraï d'aller à la mort fidèle, lors d'une bataille avec un adversaire supérieur, juste pour se débarrasser de lui. Mais ne pensez pas que Samouraï n'a jamais été adopté de M. à M. Cela s'est produit souvent pendant les escarmouches entre petites féodales.

Le pire de tous pour le samouraï était de perdre l'honneur et de se couvrir avec une honte dans la bataille. À propos de ces personnes ont dit qu'ils ne sont pas dignes de mort. Un tel guerrier a erré autour du pays et a tenté de gagner déjà comme mercenaire ordinaire. Leurs services au Japon ont utilisé, mais leur concernent un mépris.

L'une des choses les plus choquantes associées à Samurai est le rituel de Harakiri ou de Seppuk. Samurai était censé se terminer avec lui, s'il n'était pas capable de suivre «Busido» ou a été capturé par des ennemis. Et le rituel de Seppuku a été considéré comme une manière honorifique de la mort. Fait intéressant, les parties composites de ce rituel étaient un bain solennel, un repas avec sa nourriture bien-aimée, écrivant le dernier poème - un réservoir. Et à côté d'un samouraï effectuant un rituel, un ami fidèle était toujours présent, qui, à un moment donné, il fallait couper sa tête, afin d'arrêter le tourment.

Apparence, arme et armure de samouraï

Ce que le samouraï médiéval avait l'air, est connu de nombreuses sources. Pendant de nombreux siècles, leur apparence a presque changé. Le plus souvent, Samouraï est allé dans de vastes hanches ressemblant à une jupe en ébullition, avec un bouquet de cheveux sur la tête, appelé Motodori. Pour cette coiffure, le front était rasé nu et les cheveux restants ont été bloqués dans le nœud et attachés sur le dessus.

Les coiffures traditionnelles de Samouraï sont clairement visibles sur cette photo.Les coiffures traditionnelles de Samouraï sont clairement visibles sur cette photo.

Quant aux armes, pour une longue histoire de Samouraï utilise différents types de ses points de vue. Initialement, l'arme principale était une épée courte subtile appelée Tucuto. Ensuite, Samouraï est passée à des épées courbes, qui ont finalement été transformées en Kana-célèbre dans le monde entier. Dans le code "busido", on a dit que l'âme du Samouraï a été conclue dans son Katan. Et il n'est pas surprenant que cette épée soit considérée comme l'attribut le plus important du guerrier. En règle générale, les tiges ont été utilisées dans une paire de DISO, une copie courte de l'épée principale (disyo, au fait, avait le droit de ne porter que Samurai - c'est-à-dire qu'il s'agissait d'un élément de statut).

Outre les épées, utilisaient des samouraïs et des arcs, car avec le développement des affaires militaires, une courage personnelle, la capacité de se battre avec l'ennemi dans la bataille proche, commençait à signifier beaucoup moins. Et lorsque la poudre de poudre est apparue au XVIe siècle, Luke céda la place aux armes à feu et aux armes à feu. Par exemple, il y avait des fusils de silicium à l'ère d'Edo, appelé Tangassima.

Samouraï avec arme à feuSamouraï avec arme à feu

Le champ de bataille Samouraï est tombé en armure spéciale. Cette armure était luxueusement décorée, avait l'air un peu ridicule, mais chaque partie de celle-ci avait sa propre fonction spécifique. L'armure était simultanément durable et flexible, ce qui a permis à leur propriétaire de se déplacer librement sur le champ de bataille. L'armure était faite de plaques métalliques interconnectées avec des lacets de cuir et de soie. Les mains étaient protégées par des boucliers rectangulaires et des manchons blindés. Parfois, la main droite ne portait pas une telle manche pour se battre était plus facile.

Un élément intégral de l'armure était un casque Kabuto. Sa partie cupide a été faite de plaques métalliques reliées par des ondulations. Une caractéristique intéressante de ce casque est la présence d'une note (exactement comme à Dark Vader de «Star Wars»). Il a défendu le cou du propriétaire des coups possibles d'épées et de flèches. Avec les casques Samouraï, les masques sombres de Mengu ont parfois été mis sur le désassemblage de l'ennemi.

Samurai en armureSamurai en armure

En général, ce vêtement de combat était très efficace et l'armée des États-Unis, en tant qu'experts, a créé la première armure du corps juste sur la base de l'armure japonaise médiévale.

Samurai de classe de coucher du soleil

Le début de l'effondrement de la classe Samouraï est dû au fait que Daimo a cessé de nécessiter de grands détachements personnels de guerriers, car il s'agissait pendant la période de fragmentation féodale. En conséquence, de nombreux Samouraïs ne sont restés pas des affaires, transformés en Roninov (Samurai sans MR) ou Ninja - Meurtriers secrets-Mercenaires.

Parfois, Samouraï se transforma en NinjaParfois, Samouraï se transforma en Ninja

Et au milieu du dix-huitième siècle, le processus d'extinction de la classe Samouraï Samurai a commencé à aller encore plus vite. Le développement des manufactures et le renforcement de la position de la bourgeoisie a conduit à une samurabilité de dégénérescence progressive (principalement économique). De plus en plus de samouraï sont tombés en dettes pour les usuristes. Beaucoup de guerriers ont remplacé les qualifications et transformés en commerçants et agriculteurs ordinaires. En outre, Samurai est devenue des participants et des organisateurs de diverses écoles d'arts militaires, une cérémonie de thé, des gravures, une philosophie zen, une littérature élégante - a donc exprimé une poussée exacerbée de ces personnes à la culture japonaise traditionnelle.

Après la révolution bourgeoise de Midi 1867-1868, Samurai, comme d'autres domaines féodaux, abolie officiellement, mais pendant un certain temps, ils ont conservé leur position privilégiée.

Photo de Samurai Epoch MaidziPhoto de Samurai Epoch Maidzi

Ces samouraïs, qui sont toujours à Tokugawa possédaient des terres, après des réformes agraires 1872-1873, la légitime a confié leur droit à elle. En outre, l'ancien samouraï a reconstitué des rangs de responsables, officiers de l'armée et de la flotte, etc.

Et en 1876, au Japon, le célèbre «décret de la liaison des épées» est sorti. Il est directement interdit par le port d'armes froides froides et cela finalement "fini" samouraï. Au fil du temps, ils sont devenus une partie de l'histoire et leurs traditions sont un élément d'une couleur japonaise unique.

Film documentaire "Times et Warriors. Samouraï. "

La culture japonaise apparaît devant l'homme occidental sous la forme d'un ensemble d'idées et d'images colorées. Et les plus brillants d'entre eux est l'image d'un guerrier Samouraï. Il a un halo héroïque et est considéré comme un symbole particulier du courage et de la résistance au combat. Mais savons-nous tous que Samurai? À quel point ces guerriers diffèrent-ils des légendes et des mythes?

Samouraï est

Samurai: définition du mot

Dans la compréhension des Européens, tout guerrier japonais participant à la bataille est un samouraï. En fait, cette déclaration est à la racine incorrecte. Samurai est une classe spéciale de féodalisistes qui ont reçu une éducation spéciale qui ont adopté le rituel des initiations et ayant une épée distincte - japonaise. Le but de la vie d'un tel guerrier était de servir son M. Il devrait lui être dévoué avec tout son être et incontester les commandes.

Cet objectif est tracé dans la définition même du "samouraï". La signification du mot traduit de la langue japonaise comme le verbe "servir". Par conséquent, il n'est pas surprenant que la vie d'un samouraï est étroitement liée à la vie de sa M. Daima. De nombreux Européens croient que Samouraï est une personne servante que l'on appelle le mot japonais "occupé". Mais c'est aussi une opinion erronée, vous ne devriez pas confondre ces deux mots.

La valeur de Samurai a un plus large et global, il est en guerre une meilleure défense à M. et à la paix, il était un serviteur ordinaire. Les perles se réfèrent également à la classe de guerriers simples, qui pourraient être embauchés pendant un moment. Le paiement des services a été effectué par de l'argent, mais le plus souvent, les FEUDALLES ont payé les services de riz guerriers.

Samurai signifie mots

Histoire de Samouraï: bref certificat historique

Samurai alors que la succession est originaire du septième siècle. Au cours de cette période, le Japon a connu une fragmentation féodale et chaque féodal majeur avait besoin de guerriers professionnels bien formés. Ils sont devenus samouraïs.

Plusieurs siècles de guerres civiles ont favorablement affecté la formation de la classe de guerriers, au dix-septième siècle, ils sont devenus une succession nombreuses et équitablement sécurisée. Samurai SEGUN PERSONNELLE - Le souverain du pays jouissait particulièrement grand respect. Il était le chef de guerre principale et a installé un régime difficile dans le pays, avec qui même l'empereur du pays, qui ne devint que la tête nominale du Japon, a été contraint de s'entendre.

À la fin du XIXe siècle, lorsque des affrontements militaires se sont arrêtés dans le pays, la nécessité d'eux-mêmes à Samouraï. Ils ont progressivement commencé à trouver de nouveaux postes et classes. Beaucoup d'entre eux se sont retrouvés en service public, d'autres sont devenus des propriétaires fonciers. On peut dire que le domaine se survivrait complètement et ne restait que dans des légendes japonaises romantiques.

Samurai signification

Qualités personnelles samouraï

Ce que le samouraï doit être décrit dans le code Becido. Nous parlons encore de lui un peu plus tard. Après tout, il a été formé à l'apogée de la Samouraï, jusqu'à ce que ce point sur les qualités personnelles des jeunes soldats de Samouraï a déclaré à leurs professeurs.

Les caractéristiques les plus importantes de ce samouraï ont été considérées comme une dévotion, une honnêteté et un courage. Il s'agissait de ces caractéristiques que le code d'honneur du guerrier a été développé, qui a ensuite été transformé en Beanido.

Le pire de tous pour le guerrier était de perdre l'honneur et de se couvrir de honte au combat. À propos de ce samouraï dit qu'ils ne sont même pas dignes du rituel de Harakiri - suicide en labourant le ventre dans les yeux du public. Un tel guerrier a erré à travers le pays et a tenté de gagner déjà comme mercenaire ordinaire sans honneur et dignité. Leurs services au Japon ont été activement utilisés, mais appartenaient à des mercenaires avec un mépris non décisif.

Samurai extérieure

De nombreuses preuves de la façon dont Samurai médiévale leva jusqu'à ce jour. Au fil des ans, leur apparition n'a presque jamais changé, cependant, ainsi que des rituels associés à la formation de jeunes guerriers et à leur dévouement à leur samouraï.

Le plus souvent, le samouraï est un homme de vastes sols ressemblant à une image d'une jupe et avec le nœud de cheveux de Motodori. Une telle coiffure a d'abord été fait un garçon pendant la période d'initiation et l'a accompagné de toute sa vie. Pour cette coiffure, le front a été choisi et les cheveux restants ont été moulés dans un nœud serré, fixés sur le dessus du haut. De plus, le samouraï pourrait porter une coiffe élevée, spécialement créée pour Motodori. La principale caractéristique distinctive de Samouraï était une épée de combat, généralement c'était Katana.

Samurai Définition du mot

Armure et armes Sumouri

Dans les poèmes japonais, Samouraï apparaît sous forme de guerriers, maîtrisée détenue par l'épée. Dans de nombreux cas, c'était dans de nombreux cas, mais la formation d'un jeune samouraï comprenait une autre possession d'une lance, d'une oignon et d'autres types d'épées, à l'exception du Katana. L'ensemble Samouraï, en circulation à l'initiation, a toujours été deux épées - Katana et Vakidzasi. La capacité de gérer l'arme était une carte de visite méchante et lui a fourni une victoire au combat.

Très souvent, les guerriers portaient une armure. Ils ont été faits de plaques de peau ou de métal habilement isolées habiles, reliant d'autres esturgeons. Souvent, les plaques étaient recouvertes de plusieurs couches de vernis, ce qui a augmenté leur force. Le casque Samurai ferma complètement la tête des flèches et souffle l'ennemi, il fabriqué également à partir de plaques flexibles. Il était assez courant de décorer un casque avec des masques brillants effectués simultanément des fonctions de protection et d'effrayation.

Légende de Samouraï

Education et formation des jeunes guerriers

Depuis que le samouraï est un Fael, alors son titre a été transféré au Japon par héritage. Le père aurait dû lever dans son fils une dévotion illimitée à M. Toutes les forces de l'enseignant m'ont été envoyées.

Typiquement, la formation a commencé avec huit ans. À cet âge, les garçons ont eu une petite épée en bois, qui devait toujours être avec lui. Après tout, le samouraï apprécie son arme et ne se brise jamais avec une épée. Le futur guerrier a été mis en place dans la soumission et le respect des aînés, le garçon devrait manifestement répondre aux ordres de ses parents sans penser à leur droite. À l'avenir, il aura de la même manière percevra les ordres de son M.

Depuis l'enfance, le futur Samurai inspire le mépris de la mort, car toute sa vie est représentée dans la philosophie de Samouraï que par l'extrémité décente. À cette fin, les enseignants ont rejoint l'apprentissage à domicile, ils sont devenus les deuxièmes parents pour le garçon et ont eu tous les droits sur lui. Dans le processus d'apprentissage, le jeune homme devrait devenir sans peur, altéré et persistant. Pour un tel guerrier, il n'y a rien de impossible si un tel ordre de M. Si nécessaire, le samouraï pouvait heureusement donner vie à son maître, et pour cela, il devrait avoir un sentiment de négligence de la mort. Cela a été réalisé par des méthodes spéciales d'éducation.

Les jeunes guerriers ont souvent la faim et ont fait dormir quelques nuits de suite. Ils ont effectué tout le travail difficile sur la maison, allé à peine à tout moment de l'année et se réveillent avec les premiers rayons du soleil. Pour la mort, le futur samurai sera effrayé, ils ont souvent été amenés à regarder l'exécution et, la nuit, ils devaient venir dans les corps des exécutés et leur laisser leur signe. Souvent, ils ont été envoyés aux endroits où vivent des fantômes selon les légendes et laissé là-bas sans boire et manger pendant plusieurs nuits. En conséquence, les jeunes hommes produisaient une intrépidité et un calme étonnant, ils pourraient penser sobrement dans n'importe quelle situation.

En plus de l'art militaire, Samurai a formé l'écriture et l'histoire, mais les données de discipline n'étaient pas le fait que le samouraï devrait réellement faire. C'était juste un ajout, ce qui pourrait aider d'une manière d'une manière ou d'une autre.

À seize ans, le jeune homme était considéré comme complètement formé et pourrait commencer le rite d'initiation et d'initiation à Samouraï.

Samurai de qualité

Dévouement aux guerriers

Au rite d'initiation, un enseignant Samouraï et son futur plongeur devaient être présents, avec qui une relation vassale a été inscrite. Le rite était accompagné d'obtention de son propre ensemble d'épées - dys, le soda et recevant de nouveaux vêtements samouraï adultes. En parallèle, le jeune homme a passé plusieurs tests qui auraient dû montrer sa force et ses compétences. À la fin de la cérémonie, il a été attribué à un nouveau nom, en remplaçant cela à la naissance. On croyait que cette journée est l'anniversaire d'un samouraï et sous le nouveau nom, il sera connu toute la vie indépendante.

Un samouraï pourrait-il devenir plus rendu?

Dans la présentation européenne, la légende du samouraï est fermement peuplée, qui appartient à la classe la plus haute de la société japonaise, a une totalité de toutes les qualités positives et de toutes les pensées cristallines. En fait, c'est le mythe le plus courant des guerriers féodaux. Après tout, dans la réalité du Samouraï n'est pas nécessairement une personne de la plus haute société, un paysan absolument pourrait devenir un guerrier. Il n'y avait aucune différence entre l'origine de Samouraï, ils étaient également formés et à l'avenir, ils ont reçu un salaire absolument égal de M. ..

Par conséquent, Samurai a souvent changé ses propriétaires, sentant qu'ils perdaient la bataille. Pour eux, il était tout à fait normal d'apporter la nouvelle tête de l'ancien, décidant ainsi du résultat de la bataille en leur faveur.

Femmes auto-samouraïes: mythe ou réalité?

Dans les sources historiques et la littérature japonaise du Moyen Âge, les guerriers des femmes ne sont pratiquement pas mentionnés, mais ils sont souvent devenus Samouraï. À cette dépense dans le code d'honneur, il n'y avait absolument aucune limitation.

Des filles ont également été prises à la hausse de la famille à huit ans et ont mené un rite d'initiation à seize ans. En tant qu'arme, un samouraï a reçu un court poignard de l'enseignant ou une lance longue et nette. Au combat, il était capable de couper facilement l'armure ennemie. La recherche sur les scientifiques japonaises parle de la popularité des affaires militaires chez les femmes. Ils ont fait l'essai d'ADN des restes trouvés sur les fouilles des corps de Samouraï qui sont mortes en batailles, à leur surprise, 30% des guerriers étaient des femmes.

À propos de Samurai

CoDera Beciido: Bref positions

Le code de conduite Samurai a été formé de nombreuses lois et règles collectées dans une seule source d'environ le XIIIe siècle. Pendant cette période, Samurai n'a commencé que de se former comme une succession séparée de la société japonaise. Au XVIe siècle, Beciido a finalement pris forme et a commencé à constituer la véritable philosophie de Samouraï.

Le code de guerrier couvrait presque toutes les sphères de la vie, chacun avait sa propre règle de comportement spéciale. Par exemple, selon cette philosophie, Samouraï est celui qui sait exactement comment vivre et mourir. Il est prêt à aller seuls seuls sur des centaines d'ennemis, sachant que la mort l'attend. Les légendes ont été fabriquées sur de tels bravers, leurs proches étaient fiers d'eux et ont mis les portraits des portraits Samouraïs décédés au combat.

Le code d'honneur du samouraï lui a prescrit pour s'améliorer constamment et s'entraîner non seulement le corps et l'esprit, mais aussi l'esprit. Seul un esprit fort pourrait être un guerrier digne de bataille. Dans le cas de l'ordre de M. Samurai, était censé faire de Harakiri et mourir avec un sourire et une gratitude sur la bouche.

Au Japon, profiter toujours de l'histoire de Samurai, l'industrie touristique du pays, elle apporte de l'argent fabuleux. Après tout, tout ce qui est lié à cette période de l'histoire du pays, les Européens romancés. Il est déjà difficile de trouver la vérité de la vérité parmi de nombreuses légendes, mais il est assez difficile de discuter: le samouraï est le même symbole lumineux du Japon moderne, comme Kimono ou Sushi. C'est à travers ce prisme que les Européens perçoivent l'histoire du pays du soleil levant.

Добавить комментарий